Fratello : Pauvres oui, désenchantés non !

Barbarin_Fratello_Jubilé_MiséricordeQuelque 3500 sans-abris et bénévoles venus d’une vingtaine de pays européens, ont célébré leur Jubilé de la Miséricorde, du 11 au 13 novembre 2016, à Rome. « Fratello », ce rassemblement voulu par des associations catholiques françaises composées de laïcs a reçu très vite l’assentiment du pape François. Au cours d’une audience puis de la messe, le Saint-Père a souligné qu’il y avait de la beauté dans la pauvreté. Il a invité les exclus à vivre la richesse qui est en eux. Par Romilda Ferrauto, journaliste accréditée au Vatican.

« Je vous demande pardon au nom des chrétiens qui tournent la tête de l’autre côté quand ils voient un pauvre, a lancé le pape François, pardon aussi si j’ai pu vous blesser par l’une ou l’autre de mes paroles ».

S’il n’y a pas eu, à proprement parler de miracle, ce week-end à Rome, quelque chose s’est passé dans le cœur des participants au Jubilé des sans-abris. Beaucoup avaient les yeux rougis d’émotion et de gratitude. Ces blessés de la vie n’ont pas trop l’habitude de parler, mais leurs regards en disaient plus long que les mots. Accueillis dans les basiliques romaines, ils ont senti que leur dignité était reconnue.

Il y a eu des effusions, des accolades, des larmes….. « C’est un cadeau merveilleux, je peux mourir demain », lançait une femme, vendredi, à la sortie du Vatican. Les gestes les ont touchés plus que les mots. Lorsqu’ils ont prié vendredi autour du Saint-Père, Majid a eu l’impression que les gens ne formaient plus qu’un seul corps.

Les participants français, largement majoritaires, affirment s’être sentis physiquement proches du Pape qu’ils associent pour beaucoup d’entre eux à la figure paternelle qui leur a parfois manqué. Une sensation forte pour ces abimés de la vie qui ont souvent connu un parcours familial difficile. L’un d’eux, habituellement enfermé dans son mutisme retrouve l’envie de parler pour exprimer son émotion et sa joie.

De nombreuses personnes de la rue ont soif de Dieu

Gilbert, qui repart le sourire aux lèvres,  voudrait que tout le monde soit heureux. L’appel du Pape à continuer de rêver trouve un écho très fort dans son cœur. Luc, qui vit dans la rue à Nice, est quant à lui très fier. Grâce aux vêtements fournis par une association, il a pu « bien s’habiller » pour participer à cet évènement inédit. Il se dit « touché droit au cœur », « empli d’une joie immense ». Romain Fortunier, président de l’Association Notre-Dame de la Rue, affirme avoir vécu un festival de la joie qui lui redonne la force d’espérer. Beaucoup ne s’étaient pas confessés depuis longtemps ; ils sont allés le faire samedi soir, lors d’une veillée pénitentielle présidée en la basilique Saint-Paul-hors-les-murs par le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon – l’un des quatre évêques français présents.

L’heure est désormais aux bilans et les organisateurs s’interrogent, pour que ce pèlerinage ne soit pas une parenthèse. « Tout le monde a envie de continuer… d’organiser régulièrement des temps forts pour que les pauvres soient à l’honneur dans l’Eglise », assure François Le Forestier, porte-parole de « Fratello », qui suggère, pour faire le point, d’envoyer un questionnaire à tous les participants. Mais les personnes en situation de précarité et leurs amis ne seront pas les seuls à recueillir les fruits. François Le Forestier salue avec une pointe d’émotion et de surprise l’unité manifestée par l’Eglise en France, toutes sensibilités confondues, autour de ce projet audacieux et autour des exclus.

En attendant, sous l’impulsion d’Etienne Villemain, responsable de l’association Lazare, l’idée d’une Journée mondiale pour les pauvres commence à faire son chemin. « Les pauvres ne doivent plus rester à la porte, mais demeurer au cœur de l’Eglise ».

Les évêques français présents

Avec le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, avaient fait le déplacement Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, Mgr Jean-Marc Aveline, évêque auxiliaire de Marseille, et Mgr Claude Shockert, évêque émérite de Belfort-Montbéliard.

Sur le même thème

  • fratello_francois_leforestier

    Fratello : Paroles de pèlerins

    Témoignages plusieurs personnes en situation de précarité, accueillies pour la projection du film « Le pape François », le 28 septembre 2016, à la Maison de la Conférence des évêques de France, à Paris. Une étape vers le pèlerinage à Rome pour « Fratello », leur Jubilé de la Miséricorde, les 11-13 novembre. Par Chantal Joly. Gérard – Petit […]

  • fratello_couple-recadre

    Adresse du cardinal Barbarin au pape François pour « Fratello »

    Adresse du Cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, au pape François, à l’audience, salle Paul VI, pour « Fratello », pèlerinage européen des personnes en situation de précarité pour le Jubilé de la Miséricorde, à Rome, le 11 novembre 2016. Très Saint Père, Cher Pape François, C’est une audience bien singulière qui, grâce à vous, […]

  • fratello_couple-recadre

    Fratello : Les personnes de la rue invitées par le Pape

    Ce fut en quelque sorte une préfiguration de Fratello, festival européen de la joie et de la miséricorde, programmé à Rome du 11 au 13 novembre 2016 pour (et avec) 6000 personnes en situation d’exclusion. Le 28 septembre, un temps festif précédé de la projection du film Le pape François a rassemblé 150 personnes de […]

Dans les diocèses

En vidéos

Draw my Jubilé

Le Draw my Jubilé du diocèse de Quimper et Léon a été réalisé pour bien comprendre ce qu'est l'Année de la Miséricorde et découvrir tous les événements proposés pendant le Jubilé.

La Miséricorde en questions

L'agenda du mois

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Ressources

En images

Associations, Congrégations et Mouvements