Qu’est-ce qu’un Jubilé ou une Année Sainte ?

Un jubiléQu'est-ce qu'un Jubilé ou une année sainte ? est une période privilégiée décidée par l’Eglise sur le modèle de ce qui s’est vécu dès l’Ancien Testament. Elle est une invitation à mieux vivre l’essentiel et à nous tourner davantage vers Dieu. Elle consonne avec un temps de joie, de repos et de liberté avec le Seigneur. Elle ouvre à l’expérience d’un rythme de vie mieux accordé à celui du Seigneur. Toute l’Eglise reçoit ce temps comme une bénédiction.

La tradition des années saintes remonte au jubilé de l’an 1300 promulgué par le Pape Boniface VIII pour célébrer l’anniversaire de l’Incarnation. Depuis lors, tous les 25 ans, s’ouvre une année sainte à Rome. La tradition s’enracine dans l’institution des jubilés en Israël. On lit dans le livre du lévitique que tous les sept semaines d’années s’ouvre une année de jubilé, pendant laquelle les terres mises en gage sont rendues à leur propriétaire, les dettes sont remises, les esclaves libérés. Pendant l’année sainte il s’agissait d’exprimer en acte et en parole l’œuvre de grâce que le Seigneur accompli pour apporter le salut à son peuple : remettre la dette de son péché, apporter la libération de ses esclavage, lui redonner la joie de louer son Seigneur.

Jésus se réfère au jubilé en Israël lorsque, dans la synagogue de Nazareth, il lit dans le livre d’Isaïe :

« Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles, guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs leur délivrance, aux prisonniers leur libération, proclamer une année de bienfaits accordée par le Seigneur. »

Ces portes saintes symbolisent l’accueil dans la maison de Dieu pour y recevoir le pardon des péchés, la remise des pénitences, et rendre grâce dans l’Eucharistie.

Dans la tradition ecclésiale des années saintes une porte spéciale est ouverte dans les quatre basiliques majeures à Rome. Ces portes saintes symbolisent l’accueil dans la maison de Dieu pour y recevoir le pardon des péchés, la remise des pénitences, et rendre grâce dans l’Eucharistie. Toute démarche de pèlerinage s’achève par le franchissement d’une porte sainte accompagnée de la demande de conversion. Selon la volonté du pape François il sera possible de franchir une porte sainte dans chaque diocèse. Aussi tous pourront effectuer la démarche de conversion et d’action de grâce en se rendant dans l’église désignée. Une année sainte nous est donnée pour nous convertir et rendre grâce pour les miséricordes de Dieu.

Pourquoi dit-on que le Jubilé de la Miséricorde est une Année Sainte extraordinaire ?

Cette Année sainte, 15 ans après le jubilé de l’an 2000 du pape Jean Paul II, est une Année Sainte « extraordinaire », contrairement aux « ordinaires » qui ont lieu en principe tous les 25 ans. Ce jubilé a été voulu par le Pape François, pour souligner l’importance de la « miséricorde » de Dieu. Miséricorde est le mot clé de son pontificat, il fait même partie de sa devise : “miserando atque eligendo” qui signifie « choisi parce que pardonné » – « par miséricorde et par élection ».

Source : diocèse de Paris

Sur le même thème

Dans les diocèses

En vidéos

Draw my Jubilé

Le Draw my Jubilé du diocèse de Quimper et Léon a été réalisé pour bien comprendre ce qu'est l'Année de la Miséricorde et découvrir tous les événements proposés pendant le Jubilé.

La Miséricorde en questions

L'agenda du mois

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Ressources

En images

Associations, Congrégations et Mouvements