Jubilé des détenus : Le Pardon, porte de liberté

jubile_detenusÀ la demande du Pape, le Jubilé des détenus aura lieu le 6 novembre 2016, à Rome. Durant toute cette Année de la Miséricorde, les aumôneries de prison leur ont permis d’entrer comme tous les chrétiens dans des démarches et des réflexions autour de la réconciliation. Par Chantal Joly.

Dans les prisons aussi, à l’invitation du pape François dans sa bulle d’indiction du Jubilé de la Miséricorde, des Portes Saintes ont été franchies. Ainsi au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier dans l’Isère, lors d’une célébration le premier dimanche de Carême dans la salle de gymnastique, les détenus pouvaient passer sous une porte de bancs et de tissus et se diriger vers le lectionnaire, lieu de la parole de Dieu. A la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, dans l’Essonne également, une porte a été bricolée (avec des briques de lait) ainsi que des clefs en papier sur lesquelles les détenus notaient des phrases tirées de l’Evangile ou plus personnelles “qui les libéraient intérieurement”, raconte l’aumônier, le Père Pierrick Lemaître. Aujourd’hui encore, le Père Pierrick témoigne voir dans les cellules ces clefs “affichées de façon très symbolique sur les murs des cellules, devenues quasi des lieux de prière”.

L’assurance de la Miséricorde de Dieu

Naturellement, le thème de la Miséricorde a été central dans les groupes Bible des aumôneries. Ainsi à Saint-Quentin-Fallavier, tout un parcours sur la Miséricorde a été animé entre autres par le DVD « Témoins de la miséricorde, Sr Faustine », des sélections de textes (Saint Curé d’Ars, Frère Roger, Ephésiens 2, 1-10, Matthieu 25…) et la présence de l’icône du diocèse d’Evry-Corbeil-Essonnes représentant Marie-Madeleine avec Jésus. Le samedi 26 mars, trois questions ont été posées : Comment avez-vous été touché ? Comment avez-vous été éclairé sur ce mot de « miséricorde » ? Comment avez-vous accueilli la miséricorde de Dieu ? Parmi les réponses des détenus celles-ci : « Dieu pardonne, il ne nous regarde pas avec l’intention de nous punir mais pour qu’on puisse reprendre le bon chemin.[…] Après, quand tu es dans le bon chemin, tu retrouves la paix, la joie. La miséricorde de Dieu est passée ; je retrouve une nouvelle vie ». Ou encore : «  Ici, je cherche toujours à éviter les problèmes. C’est très difficile ici : comment je peux aimer mon ennemi qui veut me tuer, comment je peux le prendre dans mes bras et lui dire : je t’aime ? C’est lourd ! »

Le 17 septembre dernier, d’autres paroles furent recueillies : « La plus grande vertu de l’homme, c’est de pouvoir pardonner et c’est le plus difficile » ; « Si tu ne pardonnes pas, tu n’es pas libre » ; « Dans le mot ‘miséricorde’, il y a ‘misère’ : voir la misère des autres, apprendre à pardonner à ceux qui nous ont fait du mal, parce que, nous aussi, on a fait du mal », etc .

« Ces personnes ont commis des actes irréparables mais les accompagner dans cette démarche m’a fait ressentir que nous sommes sur le même plan. Dans les moments difficiles, nous avons besoin de la Miséricorde de Dieu et quoi qu’il arrive, il est toujours possible de se relever avec l’assurance de cette Miséricorde”, commente l’un des cinq aumôniers de la prison de Saint-Quentin, Sœur Marie-Françoise Breaud, petite Soeur de l’Evangile.

Tout homme est visage du Christ

Dans le secteur pastoral du Val d’Orge, dans le diocèse d’Evry, les paroles des détenus ont même franchi la porte de la prison. Un échange de méditations a en effet été organisé avec les paroissiens autour de deux textes d’Evangile : “La femme adultère” et “Le fils prodigue”.

« Ceux-ci ont pu écouter comment la parole de Dieu fait écho dans la vie des prisonniers et découvert des réflexions auxquelles ils n’avaient pas pensé. Quant aux détenus, ils ont été touchés par le fait que des chrétiens s’intéressent à eux, prient pour eux et les regardent un peu autrement. Cela a permis aux uns et aux autres de se rencontrer sur le fond », témoigne le Père Pierrick.

« La Miséricorde est pour ainsi dire au cœur de notre métier. Tant lors des entretiens individuels que nous avons avec les détenus que lors des célébrations du Vendredi Saint avec la proposition du sacrement de la Réconciliation », explique le Père Jean-François Penhouet, aumônier national. Alors quelle différence pendant cette année dédiée spécialement à la Miséricorde ? « Personnellement , répond le père Penhouët, cela m’a fait reprendre le goût de travailler des textes bibliques avec les détenus, notamment le passage de Matthieu 25 : J’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !” Il ajoute : « Tout homme est le visage du Christ. Confronté au quotidien au crime, au viol, à la violence, je vois que le mal existe  mais tout est pardonnable par Dieu. Face à des hommes dont le sentiment d’abandon est très fort et qui ont tellement de difficulté à croire qu’ils sont encore « aimables », notre mission est de dire que Dieu ne les lâche pas et nous non plus. Il faut au préalable se mettre dans la vérité en assumant  ses  actes. C’est un travail compliqué ».

Quelques manifestations du Jubilé des détenus logo_jubilé_miséricorde

Pour les aumôniers de prison européens récemment réunis à Strasbourg, « le Jubilé des détenus, qui sera célébré à Rome le 6 novembre 2016, sera une occasion spéciale permettant de rappeler que nos frères et sœurs en prison sont au cœur de la vie de l’Eglise, ainsi que de renouveler notre engagement à leur égard ». Le Pape a déjà célébré le Jubilé des prisonniers au Mexique, le 17 février dernier, faisant observer que les prisons sont un « symptôme de la société » et de la « culture du rejet » Le 6 novembre, certains détenus pourront participer au Jubilé des détenus au Vatican et passer la Porte Sainte.

En Alsace, l’aumônerie des prisons a organisé deux célébrations diocésaines. Après celle du 18 septembre à Strasbourg pour les gens qui sont « dehors », le 6 novembre, ce sera pour tous les détenus, au cours de la semaine des prisons.

Dans le diocèse d’Evry, le 6 novembre, les groupes qui animent les messes en prison sont invités à une célébration à la cathédrale.

Sur le même thème

  • logo_cef_rvb_horizontal

    Justice et prisons

    Aumônerie des prisons ExpertsPartenairesAutres liens Page du Conseil Pontifical Justice et Paix sur le site du Saint-Siège Site de l'ICCPPC Site de l'IPCA Site de l'ACAT Site de la Cimade Site du GNCP Site des Dominicaines de Béthanie Page de l'aumônerie des prisons sur le site de la Fédération Protestante de France Site du Secours [...]

  • visuelpromomisericorde

    Jubilé de la Miséricorde

    Le Jubilé de la Miséricorde a débuté le 8 décembre 2015 et durera jusqu’au 20 novembre 2016.

Dans les diocèses

En vidéos

Draw my Jubilé

Le Draw my Jubilé du diocèse de Quimper et Léon a été réalisé pour bien comprendre ce qu'est l'Année de la Miséricorde et découvrir tous les événements proposés pendant le Jubilé.

La Miséricorde en questions

L'agenda du mois

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Ressources

En images

Associations, Congrégations et Mouvements