Le Conseil national pour la solidarité

Objectifs

Les organismes membres du Conseil national pour la solidarité agissent selon des pédagogies différentes, et mettent en œuvre des projets en fonction de la mission qui leur est propre.
Le Conseil national pour la solidarité leur offre un lieu de concertation, d’échanges d’informations, de réflexion et de débat. Sa vocation spécifique est de promouvoir, dans l’Église de France, la Charte de la Solidarité promulguée par les évêques de France lors de leur Assemblée plénière à Lourdes en 1988.

Il a pour objectifs la sensibilisation de l’opinion publique, la formation à la solidarité, l’action institutionnelle auprès des pouvoirs publics, dans les trois dimensions essentielles où s’exercent les activités de ses membres : l’aide d’urgence, le développement, la communion entre les Églises.

Le Conseil national pour la solidarité se réunit statutairement trois fois par an. Ses membres publient chaque année leur bilan financier. Ils peuvent mener en commun des enquêtes, des réflexions sur un sujet spécifique, constituer des groupes de travail ad hoc.

Quelques éléments historiques

En réponse à l’appel du pape Jean-Paul II (« vous devez avoir un plan de solidarité »), et pour une meilleure concertation entre les divers organismes de solidarité, les évêques de France ont entrepris une démarche de solidarité pour toute l’Eglise de France, en 1987. Au cours de l’assemblée plénière de novembre 1987, ils rendent public un Message : « La solidarité, une urgence ».
L’année suivante, en 1988, les évêques poursuivent leurs travaux sur la solidarité et adressent une Charte de la solidarité à tous les catholiques engagés dans des organismes de solidarité catholiques ou non confessionnels (Lourdes, 28 octobre 1988). Puis, en 1989, l’Assemblée plénière des évêques de France crée le Conseil national pour la solidarité, et donne des orientations aux responsables des organismes qui le composent.

 

Composition du Conseil pour la solidarité

 

Charte

La charte de la solidarité des évêques de France (octobre 1988) recommandait la création dans les diocèses de Conseils diocésains de la solidarité, à l’instar du Conseil national. Ces conseils existent aujourd’hui dans la plupart des diocèses de France. Ils sont animés par un délégué diocésain à la solidarité nommé par l’évêque. Les conseils diocésains à la solidarité ne sont pas fédérés par le Conseil national : ils oeuvrent de manière autonome. Toutefois, il existe des liens réguliers entre eux et le Conseil national. Ce dernier les informe régulièrement de ses activités principales et leur communique une revue de presse annuelle.
Les délégués diocésains à la solidarité se retrouvent en une rencontre bisannuelle qui permet un échange d’informations, un regard sur les actions respectives, un approfondissement théorique.

Sur le même thème

  • logo dioconia 2013

    Diaconia 2013

    Diaconia est une démarche sur trois ans lancée le 10 janvier 2011 par plus de 100 mouvements et services d’Eglise et beaucoup de congrégation religieuses, et communautés nouvelles. Coordonnée par le Conseil épiscopal pour la Solidarité, elle a donné lieu à un rassemblement national les 9,10 et 11 mai 2013 à Lourdes.

En réponse à l'appel du pape Jean-Paul II : "vous devez avoir un plan de solidarité", l'Assemblée plénière des évêques de France crée en 1989, le Conseil national de la solidarité, et donne des orientations aux responsables des organismes qui le composent.