Évangéliser par le Christ et les pauvres…

Avec La joie de l’Évangile, le pape François nous engage à être « une Église pauvre pour les pauvres » (198 *). « Sans l’option préférentielle pour les plus pauvres, l’annonce de l’Évangile, qui demeure la première des charités, risque d’être incomprise. » (199)

Son exhortation nous invite à sortir de nous-même (20-24), et de nos « tentations pastorales » (76-109), pour aller vers Dieu et vers les autres. Les chrétiens, rejetant l’opposition stérile entre action et prière, ou encore le choix de l’une sans l’autre, doivent résolument relier annonce de l’Évangile, culte rendu à Dieu et service du frère. Être « disciples-missionnaires », c’est ce double mouvement qui fait « la joie de l’Évangile ». Les conséquences pour notre Église sont fortes : l’évangélisation toujours nouvelle est d’abord « une profonde rénovation spirituelle ». L’Église ne peut être une simple ONG. Elle doit sans cesse « s’alimenter à l’Esprit Saint » (280).

En même temps, « la nouvelle évangélisation est une invitation à mettre les pauvres au centre du cheminement de l’Église » (198), à ce qu’ils « se sentent chez eux dans les communautés chrétiennes » (189).
Le rassemblement de Lourdes à l’Ascension 2013, « Diaconia-servons la fraternité », nous a interpellés sur la place et la parole des personnes en précarité et en souffrance dans l’Église et dans la société. « La pire discrimination dont souffrent les pauvres est le manque d’attention spirituelle », souligne le Pape (200), « Ils ont besoin de Dieu ».

À nous de les mettre au centre de nos actions pastorales, de telle façon que la Bonne Nouvelle leur soit annoncée ! Ne devraient-ils pas en être les premiers bénéficiaires, comme ils l’étaient pour Jésus ? Nous voyons bien aussi qu’ils nous évangélisent lorsqu’ils sont avec nous.

En publiant ce livret, le Conseil national de la Solidarité des évêques de France, qui avait lancé la démarche Diaconia, souhaite aider à la lecture d’une exhortation riche et dense. Sous la plume du Pape François, jaillit un appel à notre conversion à tous, membres de l’Église et communautés. Portons courageusement la joie de l’Évangile à un monde en droit de l’attendre et de l’espérer.

Mgr Jacques Blaquart
Évêque d’Orléans,
Président du Conseil pour la Solidarité

Le 5 mars 2014.

* Les chiffres entre parenthèses indiquent le  numéro du paragraphe de l’Exhortation d’où est extraite la citation.

Télécharger le livret en format PDF

Evêque d’Orléans, Président du Conseil national de la Solidarité, Mgr Jacques Blaquart introduit le livret « Au coeur de la solidarité, la joie de l’Evangile. Pour mettre en acte(s) l’exhortation du pape François ».
 

diaconia_freezemob_fauteuil

Ce livret a comme vocation d’aider les groupes des mouvements d’Eglise et les équipes pastorales à s’approprier l’Exhortation apostolique du pape François pour la faire vivre en actes quotidiens. C’est pourquoi, chacune des cinq parties du document propose un condensé du texte du Pape, accompagné de questions permettant l’échange et la progression en groupe.Ce livret a comme vocation d’aider les groupes des mouvements d’Eglise et les équipes pastorales à s’approprier l’Exhortation apostolique du pape François pour la faire vivre en actes quotidiens. C’est pourquoi, chacune des cinq parties du document propose un condensé du texte du Pape, accompagné de questions permettant l’échange et la progression en groupe.

Sur le même thème

  • solidarité société saint vincent de Paul

    Solidarité

    La solidarité est une exigence sociale naturelle. C’est le lien qui unit les êtres humains entre eux dans un réseau de relations qui est devenu planétaire. Le lien peut se rompre et des hommes et des femmes se retrouvent démunis, en difficulté, dans la solitude, la maladie, la rupture. Pour répondre à ces besoins, des […]

  • logo dioconia 2013

    Diaconia 2013

    Diaconia est une démarche sur trois ans lancée le 10 janvier 2011 par plus de 100 mouvements et services d’Eglise et beaucoup de congrégation religieuses, et communautés nouvelles. Coordonnée par le Conseil épiscopal pour la Solidarité, elle a donné lieu à un rassemblement national les 9,10 et 11 mai 2013 à Lourdes.

En réponse à l'appel du pape Jean-Paul II : "vous devez avoir un plan de solidarité", l'Assemblée plénière des évêques de France crée en 1989, le Conseil national de la solidarité, et donne des orientations aux responsables des organismes qui le composent.