Qu’est-ce que la Nuit des églises ?

3NDE2017-Affiches-HD-Bureau-3

Une constatation

Les clochers, identité même d’un village ou d’un bourg, sont trop souvent   aujourd’hui signes d’églises fermées. Pourtant, ces bâtiments qui appartiennent aux communes pour beaucoup d’entre eux, sont entretenus avec sollicitude. La communauté humaine locale est très attachée à son clocher comme signe implanté dans son terroir. Mais les chrétiens qui vivent à l’ombre de ces églises, parfois peu nombreux localement, peuvent-ils se contenter de cette situation ? N’y-a-t-il vraiment rien à faire ?

Une intuition

Les chrétiens d’aujourd’hui sont les héritiers de ceux qui leur ont transmis ce patrimoine : architecture, sculptures, bannières, ornements, vitraux, peintures, plaques commémoratives ex voto. Les églises ont toujours été des lieux de création artistique : la vision des artistes contemporains sur le monde permet de le réinventer, d’éveiller les sens à la beauté qui nous entoure. Le patrimoine n’est pas seulement conservation de vieilles choses, il est nourriture pour le présent. Les œuvres d’art, même modestes, qu’abritent les églises sont le souvenir des liturgies qu’elles ont servies ou des pratiques de dévotion qu’elles ont accompagnées. Faire redécouvrir aux visiteurs le pourquoi et le comment de ces ouvrages est impératif aujourd’hui : il s’agit de revêtir de sens ce qui semble l’avoir perdu. Enfin, une occasion est offerte de nouer des relations  avec des artistes mais aussi avec les    élus ou les responsables d’associations culturelles, des chrétiens qui aiment leur églises.

Une proposition

Une fois dans l’année, toutes les églises de France sont invitées à ouvrir   largement leurs portes jusqu’à la nuit. Une image forte est ainsi donnée. Le signe de la nuit, la vision d’une église éclairée de l’intérieur, portes grandes ouvertes pour accueillir tous ceux qui souhaitent entrer et qui ne l’osent pas en temps habituel. Consciente de l’importance de l’expérience sensible pour ses contemporains, l’Église catholique a pris l’initiative de cette Nuit des    églises.

Leur faire découvrir le sens du lieu – église, le sens de ce que l’on y célèbre, la possibilité lieu – la possibilité de vivre un moment de contemplation grâce à l’art manifesté dans toutes ses dimensions et à l’accueil spécialement préparé par les paroissiens. La Nuit des églises permet aux communautés locales de s’adresser à tous. Franchir la porte de l’église, c’est accueillir celui qui passe, c’est aller à la rencontre de celui qui entre.

Franchir un seuil

Les témoignages sont nombreux de cette porte que l’on franchit et des merveilles que l’on découvre. Un seuil se franchit dans les deux sens : non seulement en entrant, mais aussi en sortant.

Les communautés paroissiales ont jusqu’ici manifesté une grande imagination pour faire vivre dans leurs églises cette soirée : animation spirituelle, mise en valeur artistique du lieu et des œuvres, concerts, expositions, visites, parcours ludiques…

Souvent, la soirée se termine par un moment plus spirituel : lecture de quelques textes de l’Écriture, lucernaire, chants, prières ou textes poétiques. Le seuil que chacun est appelé à franchir est celui de l’église, mais aussi celui d’un moment d’intériorité, inattendu peut-être.

En sortant de l’église, les chrétiens sont invités à franchir le seuil de rencontre, du dialogue et du  partage.

En 2017, venez découvrir votre église du 24 juin au 2 juillet.
Il y en a forcement une ouverte près de chez vous

Participez à la Nuit des églises

Sur le même thème