Où en est la laïcité française ? Pistes de réflexion

l'expression_du_religieux_dans_la_sphère_publiqueFiche de l’Observatoire Foi et Culture (OFC 2017, n°8) sur la laïcité française.

L’objet de cette note n’est pas de rendre compte d’un ouvrage précis. Depuis quelques années les questions posées par l’application de la laïcité française ont suscité une surabondante production éditoriale. De plus la laïcité est devenue un instrument commode pour des polémiques diverses. En fait, pour le meilleur et pour le pire, la laïcité est devenue un marqueur important dans la plupart des débats politiques. Ajoutons que la machine médiatique tend à tout mettre sur le même plan, de sorte que les citoyens de bonne foi concluent que « la laïcité, c’est tout et n’importe quoi ». Le dernier pamphlet vite écrit, mais « d’actualité », prend plus d’importance qu’un ouvrage solide, mais trop ancien, même s’il est vieux de six mois.

Pour la clarification du débat, il faudrait tout d’abord noter que pour l’essentiel, la réalité de la laïcité se présente comme un phénomène de « longue durée » (expression utilisée par Fernand Braudel pour désigner des structures qui durent « qui encombrent l’histoire en général donc en commandent l’écoulement »). En matière de laïcité, la loi de 1905 avec sa jurisprudence libérale conditionne toute l’histoire de la laïcité jusqu’à aujourd’hui. Cette constance est illustrée à travers les décisions du Conseil d’État. Et l’Observatoire de la laïcité (rattachée au Premier Ministre) suit scrupuleusement cette ligne dans ses avis. Enfin, au cours de son mandat au Ministère de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve tenait également comme référence suprême la loi de 1905. Le Conseil permanent de l’Épiscopat et les présidents de Conseils et Commissions ont pu s’en rendre compte lors de l’intervention faite devant lui par Bernard Cazeneuve.

Le principal conseil à donner au citoyen inquiet consiste à lui conseiller la lecture des publications qui s’attachent à donner les textes, à les expliquer, en s’appuyant sur la jurisprudence. L’exemple le plus remarquable à cet égard est La laïcité, de Michel Miaille1. La quasi-totalité des textes est reproduite et clairement présentée, de manière accessible à tous. C’est le travail d’un juriste très pédagogue. Un autre ouvrage lui aussi rigoureux et clair : La laïcité pour les nuls de Nicolas Cadène2. Alors qu’avec Michel Miaille on parcourt les textes de manière chronologique, l’ouvrage de Nicolas Cadène a la forme d’un dictionnaire de 50 mots clés pour comprendre la laïcité. Les textes sont également présents mais uniquement les extraits qui servent d’appui à l’explication d’un mot. Évidemment cet ouvrage a l’immense mérite d’être signé par un spécialiste de la laïcité présentement rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité. Il a souci d’un cadrage historique des données juridiques. Les esprits exigeants feront le va-et-vient de Cadène à Miaille.

La laïcité au quotidien (guide pratique) par Régis Debray et Didier Leschi3 donnera pleinement satisfaction au citoyen que les références juridiques indisposent. Le côté plus « littéraire » de cet ouvrage ne nuit aucunement à l’exactitude du texte. L’enjeu philosophique des questions est explicite. Ici encore, on est devant un petit dictionnaire de 38 cas pratiques « soumis à un examen précis et informé ». L’un des deux auteurs, Didier Leschi, est ancien directeur du Bureau central des cultes au Ministère de l’Intérieur.

L’intérêt du bref essai de Jean-Louis Bianco – La France est-elle laïque ?4 – tient tout d’abord à la position éminente de son auteur qui est l’actuel président de l’Observatoire de la laïcité. L’ouvrage explore lucidement la question titre : la France est-elle laïque ? « En réalité derrière la laïcité se cachent d’autres questions » Et l’auteur s’emploie à les expliciter : la place de l’Islam, la question sociale, l’identité de la France. Jean-Louis Bianco refuse de suivre ceux qui « voudraient étendre la laïcité au-delà des services publics et des agents publics » (p. 54).

Soulignons ici le rôle utile et clarificateur joué par l’Observatoire de la laïcité. Dans un autre texte, Jean-Louis Bianco résume la fonction de l’Observatoire qui peut être « saisi par le gouvernement pour toute question touchant à la laïcité, mais peut aussi également s’autosaisir sur tout sujet de son choix, ce que l’Observatoire fait très régulièrement »5. Le président note que « l’Observatoire est placé institutionnellement auprès du Premier Ministre, mais en est totalement indépendant dans ses travaux internes ». Il réunit des parlementaires, des personnalités qualifiées et des membres de droit issus de divers ministères.

Aux références de caractère essentiellement pédagogiques qui ont été mentionnées ci-dessus, ajoutons quelques travaux de fond publiés en 2016. L’ouvrage cité à l’instant : L’expression du religieux dans la sphère publique est la meilleure synthèse récente sur la situation actuelle en Europe en ce qui concerne la relation entre État, Société démocratique et expression des religions. Enfin L’État et les religions en France, de Philippe Portier6, dresse la carte de la diversité des réponses au problème des relations État/religions qui ont eu cours en France depuis la Révolution Française. L’ouvrage se positionne par rapport au livre de Jean Baubérot intitulé Les sept laïcités françaises7.

Ces deux études approfondies apparaissent déjà comme les contributions essentielles à la réflexion sur le sens et l’avenir de la laïcité.

Guy Coq

1 Michel Miaille, La Laïcité, Dalloz, 2016. Livre de petit volume et de petit prix - 3 €. Michel Miaille est professeur honoraire à la faculté de droit de Montpellier.
2 Nicolas Cadène, 50 notions clés sur la Laïcité pour les nuls, First Éditions, 2016 - 8,95 €
3 R égis Debray et Didier Leschi, La laïcité au quotidien, Folio, 2016
4 Jean-Louis Bianco, La France est-elle laïque ? Éditions de l’Atelier, 2016 - 8 €
5 Jean-Louis Bianco, Les enjeux de la laïcité dans l’expression du religieux dans la sphère publique. Comparaisons internationales, Collectif. Préface de Bernard Cazeneuve, publié par La Documentation Française, 2016 - 16 €
6 Philippe Portier, L’État et les religions en France, Presses Universitaires Rennes, 2016
7 Jean Baubérot, Les sept laïcités francaises, Éditions de la maison des sciences de l’Homme, 2015

Sur le même thème