Monseigneur Feillet : « Ce temps de prière et de réflexion est d’abord à vivre ce premier septembre »

Mgr Bruno FeilletInstituée par le Pape François le 1er septembre 2015, la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la Création commence ce vendredi. Monseigneur Bruno Feillet, évêque auxiliaire de Reims, nous livre son témoignage.

La création est magnifique

Ce dimanche, je suis allé marcher sur les hauteurs de Monthermé dans les Ardennes. Le point de vue sur la forêt et la boucle de la Meuse mérite vraiment l’effort. Le soleil et une température confortable ont achevé de faire de ce parcours un moment des plus agréables.

Sur les rives du fleuve le fruit du travail de l’homme était manifeste. Ville, usine, église et abbatiale offrent au promeneur attentif de précieux repères. En semaine, le bruit des activités humaines serait monté et les coups du marteau pilon de l’entreprise métallurgique aurait rythmé ma promenade. Souvent je me dis que la totalité des outils, des logements et des moyens que les hommes se sont donnés pour vivre proviennent intégralement des entrailles de la terre et des transformations que nous leur avons fait subir. Nous sommes en dette vis-à-vis de notre terre. Exceptée notre existence, nous lui devons tout.

Nous avons appris à « dominer » notre monde. Et il y a de quoi admirer les talents que le Créateur a mis entre nos mains pour y parvenir. Il nous faut maintenant « dominer notre domination » sous peine de voir notre terre se « venger » de nos excès. L’intensité et la fréquence croissantes d’événements climatiques hors-normes nous rappellent combien la part anthropique a sa responsabilité.

Une journée de prière pour la Création

Cette journée trouve son origine dans une pratique orthodoxe que le Pape François a faite sienne. Il est heureux que l’œcuménisme passe aussi par ce chemin. La terre est notre maison commune et il n’y en a pas d’autre.

Notre prière peut se déployer dans trois directions différentes :

  • une action de grâce pour la beauté de ce que nous pouvons contempler ;
  • un pardon pour cette terre que nous avons blessée ;
  • une demande pour renouer les liens qui ont été brisés tant avec le Créateur qu’avec les hommes et la nature qui nous a été confiée.

Et pourquoi pas s’inspirer du texte du jeune homme riche qui est venu à la rencontre de Jésus (Mt 19, 16-39). Ce jeune homme qui a tout (il a de grands biens) et qui a tout bon (il a observé tous les commandements) a soif de quelque chose de plus : « Que me manque-t-il encore ». Jésus lui fait alors une réponse qui va le déconcerter. Il lui manque de manquer : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. » Mais il ne s’agit pas de manquer pour manquer. Comme le dit le Pape François, « moins, c’est plus ». Il s’agit de manquer pour plus de relations avec les pauvres et avec le Christ. Bref ! Il faut renouer les liens car « tout est lié ». L’argent et le confort ne pourrons jamais remplacer une qualité de vie relationnelle, une vie de foi profonde.

En France, chercheurs et philosophes ont plaidé pour une « croissance frugale » ou pour une « sobriété heureuse ». Il est urgent d’aller dans ce sens et plus encore, dans le sens de l’Évangile.

Vivre mieux

C’est l’appel que les évêques du Conseil Famille et Société ont publié cette année dans le document « Nouveaux modes de vie ? L’appel de Laudato si’ ». La foi et la raison doivent s’épauler pour trouver des styles de vies différents. Les domaines où investir notre discernement ne manquent pas :

  • Mieux vivre son temps de travail et son temps libre.
  • Mieux consommer.
  • Mieux utiliser l’argent.
  • Mieux produire.
  • Mieux habiter l’espace urbain et rural.
  • Mieux répondre au besoin sociaux (politique sociale, santé, éducation).
  • Mieux accueillir les migrants.

Ce temps de prière et de réflexion est d’abord à vivre ce premier septembre. Mais on peut y être attentif jusqu’au 4 octobre, fête de la St François d’Assise à qui nous devons le si beau cantique « Laudato si’ » : Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la terre.

+ Bruno Feillet

Évêque auxiliaire de Reims

Sur le même thème

  • Temps de la création du 1er septembre au 4 octobre

    Du 1er septembre au 4 octobre : un Temps pour la création

    Instituée par le Pape François en 2015, la Journée Mondiale de Prière pour la Sauvegarde de la Création sera célébrée le 1er septembre : « La Journée Mondiale annuelle de Prière pour la Sauvegarde de la Création offrira à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens […]