Groupe de lecture de Laudato Si’ à Séez (61)

Laudato Si SeezQuelques temps après la parution de l’encyclique Laudato Si’, une réunion a été fixée pour l’ensemble du doyenné d’Alençon. Une présentation en a été faite et il a été proposé à l’issue de cette soirée de constituer des groupes de réflexion en essayant, dans la mesure du possible, de mélanger les personnes en provenance des différentes paroisses. Sept  groupes environ de six huit ou dix personnes se sont ainsi constitués.

A l’initiative de deux associations œuvrant pour la protection de l’environnement, le film « Demain »  a été projeté dans une des salles de cinéma de la ville. Il a été aussi proposé un déplacement au Bec-Hellouin (76) pour visiter une ferme pratiquant la permaculture. Enfin, une conférence a été organisée au Mans sur l’encyclique, avec la participation de Tébaldo Vincinguerra. Plusieurs d’entre nous ont pu se rendre à ces diverses manifestations.

Sur l’ensemble du diocèse de Séez, il existe d’autres groupes de réflexion sur l’encyclique.

Voilà maintenant comment fonctionne un de ces petits groupes.

Le nôtre est composé de cinq couples. Nous nous réunissons une fois par mois au domicile de l’un de nous. Nous changeons à chaque fois de maison. Le couple qui reçoit est l’animateur de la rencontre, il prépare également le temps de prière qui la débute. Chaque rencontre commence à 20 heures et doit se terminer vers 21h 45 pour permettre un prolongement par un petit temps convivial avec boissons et gâteaux.Pour faciliter le débat et soutenir notre réflexion, nous nous appuyons sur le document « Guide de lecture et de travail de Laudato Si’ » édité par la paroisse Saint-Pierre, Saint-Paul, Saint-Etienne, Saint-Henri, de Colombes (diocèse de Nanterre).

En principe, nous travaillons à chaque fois sur la moitié d’un chapitre de l’encyclique, à partir des questions du document de travail. Nous essayons d’étayer cette réflexion par des actions concrètes et de rejoindre les points touchant à l’actualité. Le débat est ainsi enrichi par la diversité et les engagements des personnes formant le groupe. C’est un lieu vivant d’Eglise.

Actuellement, il n’y a pas de lien entre les différents groupes qui lisent ce document mais il est probable qu’il y aura, au final, une réunion pour mettre en commun et  rédiger une synthèse.