La version hébraïque ou TaNaK

Lecture de la Torah. Suresnes 92, France.

La Loi ou Torah comprend 5 livres nommés par le premier mot du livre :

• Bereshit (Au commencement)
• Chemot (Les Noms)
• Wayiqra (Et il dit)
• Bamidbar (Dans le désert)
• Debarim (Les paroles)

Ces titres correspondent à Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome. La base de la relation d’alliance entre YaHWeH ( = le Seigneur) et le peuple d’Israël y est consignée et mise sous l’autorité des patriarches : Abraham, Isaac et Jacob et surtout de Moïse dont la figure domine 4 livres ! La Torah évoque la naissance du monde, la révélation de Dieu aux patriarches et la libération du peuple de la servitude en Égypte grâce à Moïse. Elle donne les commandements pour vivre. Elle est le cœur du judaïsme. Les livres des Prophètes et des Écrits n’ont de valeur que par rapport à La Torah.

On ignore quand ont vécu les patriarches et Moïse. Sans doute avant le 12e siècle. Mais leur mémoire s’est transmise et les livres, eux, ont été écrits par étapes successives du 7e au 4e siècle. av. J.-C.
 

Les Prophètes ou Neviim sont divisés en deux parties de 4 livres chacune :

• les 4  »prophètes premiers » (livres narratifs) : Josué, Juges, 1 et 2 Samuel, 1 et 2 Rois. Les événements racontés peuvent être situés entre le 12e et le 6e s. avant notre ère. Ils font se succéder épisodes de la vie des tribus (12e siècle), naissance et aléas de la monarchie, depuis le roi David (vers l’an 1000 av. J.-C.) jusqu’à destruction du Temple de Jérusalem et l’exil à Babylone (587 av. J.-C.). Ces livres ont sans doute été terminés après l’exil, à la fin du 6e siècle av. J.-C.

• les 4  »prophètes derniers » (recueils d’oracles ou de récits mettant en scène des prophètes) : Isaïe, Jérémie, Ézéchiel, les Douze (les Douze regroupe les livres de Osée, Joël, Amos, Abdias, Jonas, Michée, Nahum, Habacuc, Sophonie, Aggée, Zacharie, Malachie). Chaque livre a recueilli et souvent développé la prédication d’un prophète. Les plus anciens sont ceux d’Osée et d’Amos (milieu du 8e siècle av. J.-C.). Parmi les plus récents, la deuxième partie du livre de Zacharie (4e siècle av. J.-C.). Ils ont sans doute été regroupés vers le 3e siècle av. J.-C.

L’un des grands thèmes de cet ensemble est la relation d’alliance entre YaHWeH (= le Seigneur) et son peuple. Les fautes contre l’alliance conclue après la libération d’Égypte sont décrites dans les livres narratifs. Les prophètes les dénoncent et ajoutent qu’après un châtiment le Seigneur va proposer une alliance nouvelle.
 

Les Écrits ou Ketouvim comprennent 11 livres :

Au début, les Psaumes, les Proverbes et le livre de Job.
Ensuite, 5 livres poétiques lus lors des fêtes d’Israël : Ruth, Cantique des Cantiques, Qohélet, Lamentations, Esther.
Enfin 3 livres divers : Daniel, Esdras + Néhémie, 1 et 2 Chroniques.

Ils invitent à méditer, de manière multiforme, la relation d’alliance inscrite au cœur de l’existence. Leurs datations sont discutées et s’étalent pour la plupart entre le 5e siècle et le 2e siècle av. J.-C.. Ils auraient été rassemblés vers le 2e siècle de notre ère comme une anthologie idéale de la littérature juive. Face à la culture gréco-latine dominant alors l’empire romain, cette anthologie parle un langage universel, celui des poètes et des philosophes, et affirme le particularisme d’Israël, choisi par le Dieu unique.
 

Bible et Talmud.

Au cours des siècles, les rabbins n’ont pas cessé de scruter les livres saints et de les commenter. Leurs discussions, d’abord orales puis écrites, ont été rassemblées en partie dans un immense ouvrage en plusieurs tomes nommé Talmud. Il existe deux formes du Talmud : le Talmud de Jérusalem (publié au 4e siècle de notre ère) et le Talmud de Babylone (plus complet, achevé vers la fin du 6e siècle de notre ère). Chacun d’eux comprend une partie législative (hébreu : halakhah) et une partie narrative (hébreu : aggadah). Au total, le Talmud est une monumentale exégèse du texte biblique, subtile, diversifiée, toujours en prise avec la vie d’Israël.

Source : bible-service.net
 

La version hébraïque de la Bible correspond à la Bible telle qu’elle est lue et priée aujourd’hui par les Juifs. Àu 1er et au 2e siècle de notre ère, les rabbins ont sélectionné 24 livres, tous en hébreu, pour constituer la liste de leurs Écritures saintes. Ces 24 livres sont répartis en trois recueils : la Loi (hébreu : Torah), les Prophètes (hébreu : Neviim), les Écrits (hébreu : Ketouvim). Les rabbins ont désigné cet assemblage par les initiales des trois recueils : TNK (prononcer TaNaK).