Pape François : "Protéger la création toute entière, protéger chaque personne"

 

francois_installation_portrait


Dans sa messe d'inauguration du 19 mars 2013, le pape François lance un appel à être « gardiens de la création, du dessein de Dieu inscrit dans la nature, gardiens de l'autre, de l'environnement ».
 

Lors de cette messe inaugurale du 19 mars 2013, devant un parterre de chefs d'Etat et de responsables du monde entier ainsi que de millions de téléspectateurs, le pape François a confirmé sa volonté de mettre la défense de la création dans ses priorités. Partant de l'image de Saint Joseph, qui a élevé Jésus enfant, en le protégeant, il précise la vocation de « gardien » qui « concerne tout le monde. C'est le fait de garder la création tout entière, la beauté de la création, comme il nous est dit dans le Livre de la Genèse et comme nous l'a montré saint François d'Assise : c'est le fait d'avoir du respect pour toute créature de Dieu et pour l'environnement dans lequel nous vivons. C'est le fait de garder les gens, d'avoir soin de tous, de chaque personne, avec amour, spécialement des enfants, des personnes âgées, de celles qui sont plus fragiles et qui souvent sont dans la périphérie de notre cœur... »

Et c'est l'appel que lance le pape François : « Je voudrais demander, s'il vous plaît, à tous ceux qui occupent des rôles de responsabilité dans le domaine économique, politique ou social, à tous les hommes et à toutes les femmes de bonne volonté : nous sommes « gardiens » de la création, du dessein de Dieu inscrit dans la nature, gardiens de l'autre, de l'environnement ; ne permettons pas que des signes de destruction et de mort accompagnent la marche de notre monde ! »

Ce qui est frappant, c'est la manière dont sa parole entrelace l'humanité et l'environnement, comme une seule réalité de la création « dessein de Dieu ». Homme et environnement sont indissociables. « Garder Jésus et Marie, garder la création tout entière, garder chaque personne, spécialement la plus pauvre, nous garder nous-mêmes ».

Déjà, dans son discours aux journalistes, le 16 mars 2013, le nouveau pape avait dit, parlant du choix de son nom : « Et ainsi est venu le nom, dans mon cœur : François d'Assise. C'est pour moi l'homme de la pauvreté, l'homme de la paix, l'homme qui aime et préserve la création ; en ce moment nous avons aussi avec la création une relation qui n'est pas très bonne, non ? »

Le 20 mars 2013, lendemain de son inauguration, dans la rencontre qu'il a eue avec les responsables des autres religions, le pape François a encore insisté sur « la responsabilité que nous portons tous envers le monde, envers la création entière, que nous devons aimer et protéger ». Et son regard s'élargit à tous les hommes : « nous nous sentons aussi proches de ces hommes et ces femmes qui, même s'ils n'appartiennent à aucune tradition religieuse, sont cependant en recherche de la vérité, de la bonté et de la beauté, cette vérité, bonté et beauté de Dieu, qui sont nos précieuses alliées dans l'engagement à défendre la dignité de l'homme, dans la construction d'une coexistence pacifique entre les peuples et dans la protection attentive de la création ».

L'attention à la création semble importante pour ce nouveau pape, encore plus qu'elle ne l'a été pour Jean-Paul II et pour Benoît XVI. Après le travail théologique de Benoît XVI, le pape François pourrait poser des gestes concrets pour l'écologie et l'avenir de la création.

Jean-Hugues Bartet
Département Environnement et Modes de Vie
au Service national  famille et société
 

Voir aussi...

A noter sur vos agendas

Actualités

Articles et documents

Rubrique du site à consulter

A voir

Lexique
Créateur - Création - Créature - Créer


Samedi 19 Avril 2014

Mieux comprendre

Les diocèses de France

Dossier spécial

Bouton Assemblée plénière avril 2013

Pour les jeunes

Logo Jeunes cathos blog

Dossier spécial

Dossier Anniversaire de Vatican II

Etats généraux de la bioéthique

acces blog bioéthique