« Vous aimerez l’immigré… »

Migrants africains à CalaisLes 14 organismes du Conseil national de la Solidarité invitent les catholiques à s’engager avec les migrants dans un esprit d’amour

 Les membres du Conseil National de la Solidarité de la Conférence des Évêques de France lancent aux catholiques un appel conjoint à aimer les personnes migrantes. C’est l’organisation de l’accueil, l’engagement et la prière qui nous permettront d’écouter vraiment nos frères migrants et de les aimer fraternellement dans un esprit de justice et de paix.

  « Vous aimerez l’émigré car au pays d’Egypte vous étiez des émigrés. » (Dt 10,19)

La présence en France d’exilés – migrants et réfugiés – et l’arrivée prochaine annoncée sur notre territoire de plus de 30 000 réfugiés supplémentaires au nom de la solidarité européenne convoquent notre mémoire : qui n’a pas dans sa généalogie un ancêtre venu d’ailleurs ? Qui peut oublier que la nation française est née et naît encore d’innombrables migrations ? Comment ne pas se souvenir que notre Histoire sainte commence avec un migrant, Abraham, puis passe par un Exode et un Exil, enfin trouve son centre en Jésus qui n’a pas eu où reposer sa tête ? Mais parce que Jésus Ressuscité s’identifie à tout étranger à accueillir (Mt 25,35), quels que soient sa religion ou son statut administratif, il s’agit de partir à sa rencontre.

 « Vous aimerez l’émigré… » Depuis longtemps mais plus encore ces derniers mois, cet appel du Seigneur a été écouté dans l’Eglise catholique de France. Son Conseil national de la Solidarité en fait le constat heureux à travers les témoignages de ses membres. Ceux-ci, issus de 14 organismes caritatifs différents, représentent 90.000 bénévoles ou salariés ainsi que près de 2 millions de personnes en situation de fragilité aidées. Ces organismes se concertent régulièrement [1] pour l’accueil et l’accompagnement des migrants et des réfugiés, dans le souci d’agir au service de tous. C’est pourquoi le CNS encourage les communautés catholiques à l’action, pour :

–      qu’il existe au niveau de chaque diocèse une coordination concertée afin de mettre au service de chaque famille d’exilés accueillie ou déjà présente sur le territoire un réseau de compétences, et d’éviter la superposition des dispositifs, voire une concurrence néfaste entre les acteurs.

–      poursuivre et développer leur engagement au service de tous les autres migrants et personnes en grande précarité. La mobilisation actuelle doit s’exercer en faveur de toutes les catégories de personnes en situation de précarité ; il ne faudrait pas qu’elle donne à certains le sentiment d’être relégués au risque de dresser des pauvres contre d’autres pauvres. Le CNS invite donc les acteurs locaux de la solidarité à susciter des lieux de parole et d’écoute des personnes en situation de précarité et à chercher avec elles des réponses à leurs interrogations.

–      fonder ce service du frère dans la Parole de Dieu, le porter dans la prière et rendre grâce pour les expériences d’accueil réussies.

 « Vous aimerez l’émigré»…en étant à l’écoute du désir qui l’anime. Il nous faut accueillir migrants et réfugiés. Certains d’entre eux poursuivront leur vie en France ; d’autres sont habités par l’espoir de retrouver leur pays. L’accompagnement que nous leur offrons doit leur permettre de ne pas être coupés de leurs racines et de favoriser les conditions leur permettant ce retour le jour venu. Au niveau institutionnel, la charité doit être accompagnée d’une action auprès des gouvernants pour que la justice et la paix soient rétablies dans les pays frappés par la guerre, la dictature ou la famine.

 Le 28 octobre 2015

 Les signataires :

Mgr Jacques BLAQUART, évêque d’Orléans, Président du Conseil national pour la solidarité ;
Le Bureau du Conseil : Mgr Laurent LE BOULC’H, évêque de Coutances ; Mgr Armand MAILLARD, archevêque de Bourges ; Mgr Claude SCHOCKERT, évêque émérite de Belfort-Montbéliard ; Brigitte BECARD ; Yves DOUBLIEZ ; Sr Marie-Laure DENES ; Maryvonne CAILLAUX ; Sébastien MAURAS ; P. Pierre-Yves PECQUEUX, secrétaire général adjoint de la CEF et secrétaire du Conseil ;
Les organismes membres : AA-Apprentis d’Auteuil ; AED-Aide à l’Eglise en détresse ; CCFD-Terre Solidaire ; DCC-Délégation catholique pour la coopération ; Fédération française des Equipes Saint Vincent ; Fidesco ; Œuvre d’Orient ; Ordre de Malte ; Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem ; Secours catholique-Caritas France ; SSVP-Société de Saint-Vincent-de-Paul ;CORREF-Conférence des Religieux et Religieuses de France ;SNMUE-Service national pour la mission universelle de l’Eglise ; SNPMPI-Service national de la pastorale des migrants et des personnes itinérantes.


[1] Par exemple par la création en 2014 du Comité Catholique d’Accueil des Réfugiés Chrétiens d’Orient (CCARCO)

Approfondir votre lecture

  • pape_françois_lampedusa_migrants

    Accueil des migrants : tous appelés à agir

    Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France reçoit avec joie et relaie l’appel du Pape François à l’accueil de familles de migrants. Cet appel nous stimule tous et nous invite à continuer, voire à accroître nos actions vis-à-vis des réfugiés. L’invitation du Pape François rappelle à tous que l’ampleur de l’afflux de […]