Qu’est-ce que l’oecuménisme?

unité des chrétiens

Le mot oecuménisme désigne l’effort des chrétiens pour parvenir à une unité institutionnelle entre les différentes Eglises et communautés qui le composent aujourd’hui.

Le mot oecuménisme vient d’un mot grec que l’on pourrait traduire par « l’ensemble de la terre habitée ». Plus précisément, selon W. Vissert’Hooft, qui fut le premier secrétaire général du Conseil oecuménique des Eglises (COE), le mot oecuménisme a reçu sept significations au cours de l’histoire :
• « ce qui appartient au monde habité ou qui le représente »
• « ce qui appartient à l’empire romain ou qui le représente »
• « ce qui a une valeur ecclésiale universelle »
• « ce qui concerne la tâche missionnaire universelle »
• « ce qui touche aux relations entre des Eglises ou des chrétiens d’origine confessionnelles différentes »
• « la conscience spirituelle d’appartenir à la communion mondiale des Eglises chrétiennes »
• « la disponibilité à s’engager pour l’unité de l’Eglise »

C’est selon les trois derniers sens que le mot « oecuménisme » a été employé pour désigner un mouvement pour « l’unité des chrétiens par l’unité des Eglises » né au tournant des XIX° et XX° siècle de la conjonction de plusieurs courants, que l’Eglise catholique ne rejoignit officiellement qu’au Concile Vatican II (1964).

 

Ce que n’est pas l’oecuménisme
Le mot Oecuménisme est de plus en plus employé pour désigner le dialogue des chrétiens avec les juifs, avec les membres d’autres religions (musulmans, hindouistes, bouddhistes etc.) ou même les non-croyants. Cet emploi extensif, qui peut se justifier par l’origine du mot, contribue malheureusement à mettre sur le même plan des dialogues d’un autre ordre : le dialogue entre chrétiens, unis par une même foi en Jésus-Christ et un même baptême, est fondamentalement différent de tous les autres dialogues.
Unite des chrétiens