Sainte Jeanne Jugan (1792-1879)

Sainte Jeanne JuganLa mendiante de Dieu


La vie spirituelle de sainte Jeanne Jugan se présente comme un dépouillement intérieur, toujours plus profond, qui la conduit à une transparence de plus en plus grande à l’action de Dieu en elle.

Jeanne entre dans ce mystère de pauvreté et d’amour : un mystère qui se vit dans le silence, l’humilité et l’adoration. Il est difficile d’imaginer plus grand dépouillement que celui demandé à Jeanne. Fondatrice d’une œuvre qui suscitait l’admiration de tous, des journalistes comme de l’académie française et même de la loge maçonnique, Jeanne se voit dépouillée brutalement de cette œuvre, reléguée à la dernière place vouée au silence et à l’oubli…Jeanne accepte ce dépouillement qui durera vingt-sept ans, jusqu’à sa mort, sans une protestation, mais non sans souffrance. Il n’est jamais facile d’accepter d’être traité comme une personne insignifiante, surtout quand on a été l’artisan d’une telle œuvre ! Plus difficile encore, pour Jeanne, de ne plus voir le visage d’un pauvre.

Et Dieu, que veut-il ? N’est-ce pas Lui qui a confié à Jeanne la mission d’accomplir cette œuvre ? Dieu se tait. Et Jeanne aussi se tait. Ici se révèle un autre trait de la personnalité spirituelle de Jeanne. A sa charité active s’ajoute le silence et l’humilité d’une foi de pauvre. Dieu est le maître d’œuvre. Et Jeanne comprend que désormais elle-même est appelées à devenir l’œuvre de Dieu.

Jeanne, au soir de sa vie, s’en va répétant : « Il faut toujours dire : Dieu soit béni ». Quand on s’en est remis à Dieu totalement, n’ayant en vue que sa volonté, il se produit alors une profonde détente intérieure : l’âme s’ouvre à l’esprit de louange. C’est en elle comme un lever de soleil. Et dans cette lumière, elle se met à chanter les louanges de Dieu. Ainsi apparaît une dernière note de la personnalité spirituelle de Jeanne : l’esprit de louange.

Jeanne, l’infatigable quêteuse de pain, est devenue la mendiante de Dieu. Humble et confiante, tranquille et sereine, elle adore. Et dans son cœur monte la louange.

Charité active, humilité confiante, esprit de louange, tels sont les trois traits essentiels qui composent la physionomie spirituelle de sainte Jeanne Jugan.

P. Eloi Leclerc, franciscain, poète, auteur de « Jeanne Jugan, tendresse de Dieu pour la terre » et de « Jeanne Jugan. Le Désert et la Rose ».

Sur le même thème

  • Jeanne Jugan

    Canonisation de Jeanne Jugan et de Damien de Veuster

    Le 11 octobre 2009 à Rome, le pape Benoît XVI proclamera plusieurs canonisations. Celle d’un prêtre belge, Damien de Veuster, d’un évêque polonais, d’un prêtre et dominicain et d’un moine cistercien espagnols et d’une française, Jeanne Jugan, béatifiée en 1982 et fondatrice en 1839 des Petites Sœurs des Pauvres. Une congrégation dont la mission est […]

Liturgie

NOTRE PERE (1)

Rencontrer Jésus

rencontrer jésus

Messes info

messes.info

Catéchèse & catéchuménat

logo du site catechese.catholique.fr