Témoigner

Sainte Claire

Au fil de la Révélation biblique, Dieu se fait connaître non seulement comme le Dieu créateur, vivant et vrai, auquel il convient de rendre un culte par des sacrifices saints, mais plus encore comme Celui qui aime les hommes, qui les délivre du mal et leur offre de vivre en alliance avec Lui. Au chemin de cette Alliance, apparaissent l’inconstance des hommes et leurs refus d’aimer, leur péché. C’est à ces hommes faibles et parfois rebelles que Dieu offre sa propre sainteté comme chemin de bonheur : « Vous serez saints, parce que moi, je suis saint. » (Lévitique 19,2).

Devenir saint, ce n’est pas tant faire des choses pour Dieu ou en son Nom, qu’être rendus semblables à Lui, et même être faits participants de la vie de Dieu (cf. 2e Lettre de saint Pierre 1,4) qui est Amour et Lumière. Etre saint (qadosh en hébreu, haghios en grec, sanctus en latin) est donc une nouvelle manière d’être, enracinée dans l’amour, illuminée par la Parole de Dieu, et qui se traduit par le don de soi-même pour le service de Dieu et du prochain : « Cherchez à imiter Dieu, comme des enfants bien-aimés, à l’exemple du Christ qui vous a aimés et s’est livré pour nous… » (Lettre de saint Paul aux Ephésiens 5,1). Jésus Christ est « le Saint de Dieu » (Evangile selon saint Luc 4,34), parfaite image de Dieu en notre humanité. Il est à la fois le modèle qui nous est proposé et le chemin-même de la sainteté. C’est par lui, unique médiateur entre Dieu et les hommes, que nous communions avec Dieu, le Père, dans l’Esprit d’amour.

Devenir saint, c’est donc faire un chemin de transformation profonde en vivant « la vie nouvelle des enfants de Dieu », par la pratique des vertus chrétiennes et humaines. C’est-à-dire des manières de se comporter habituellement, à partir du cœur, dans la foi en Jésus Sauveur, dans l’espérance en la fidélité de Dieu à ses promesses de vie, dans l’amour de Dieu, de soi-même et du prochain, dans la justice, la franchise, la sobriété, la lutte contre le mal etc.

Le Concile Vatican II a relancé cet appel de Dieu à participer à sa sainteté : c’est l’appel commun à tous les fidèles du Christ et qui les place tous sur un pied d’égalité, hommes et femmes, depuis le Pape jusqu’au plus petit des baptisés. Un unique appel au bonheur d’être saints qui n’est pas réservé aux Chrétiens, mais que ceux-ci ont la mission de faire entendre à tous leurs frères et sœurs humains, car le bonheur se partage, ou il n’est pas complet.

Parmi les Chrétiens, certains – même des enfants – jouissent d’une grande considération pour le témoignage de sainteté qu’ils ont rendu jusqu’au terme de leur vie ici-bas, parfois par leur martyre (la mort subie pour n’avoir rien préféré à l’amour de Dieu et des hommes), le plus souvent par leur fidélité totale au quotidien (héroïcité des vertus). Leur réputation de sainteté se manifeste dans le peuple chrétien par l’estime portée à leur exemple, mais aussi par la prière qui leur est demandée auprès de Dieu et les réponses ou grâces qu’on leur attribue. Leur vie chrétienne est prise en exemple. Ils sont considérés comme des frères et sœurs aînés dans la foi, parvenus à bon port après les difficultés de cette vie, mais qui demeurent proches de nous et nous assistent de leur aide.

Parmi ceux-ci, il en est que le Pape inscrit dans le calendrier des Saints pour que leur soit rendu un culte public de vénération. L’Eglise les donne en exemple et permet – ou demande – qu’ils soient invoqués dans sa prière officielle. Ils sont d’abord déclarés bienheureux au terme d’une béatification. Leur culte est alors limité à une partie du peuple chrétien. S’ils sont ensuite déclarés saints, au terme d’une canonisation, leur culte est étendu à toute l’Eglise.

Père Luc-Marie Lalanne

  • salomon_le_clercq

    Saint Salomon Le Clercq (1745 – 1792)

    Né à Boulogne-sur-Mer, le 14 novembre 1745, il est entré au noviciat de St Yon à Rouen, le 25 mars 1767. Après avoir enseigné, il exerça les fonctions de directeur d’études, d’économe et intendant, de directeur du noviciat ; il était, en 1790, secrétaire général du Frère Agathon, Supé- rieur Général des Frères des Écoles […]

  • Elisabeth_de_la_Trinité

    Sainte Elisabeth de la Trinité (1880 – 1906)

    Née dans un camp militaire le 18 juillet 1880, la petite Sabeth est fille de Capitaine et douée d’un tempérament volontaire, turbulent, violent parfois. Mais elle montre aussi un attrait pour tout ce qui est grand et beau et une ouverture à Jésus pour lequel elle veut vaincre, par amour, son « terrible caractère ». A 13 […]

  • Layout 1

    Saint Jean Bosco (1815-1888)

    Croire en la jeunesse Saint Jean Bosco (1815-1888) revient à l’actualité. Il est habituellement présenté comme un animateur prestigieux de jeunes, un éducateur de talent, un pédagogue de référence. Toutes ces qualités, aptitudes et traits de son caractère ne seraient que des effets d’annonces si nous ne nous arrêtions pas un instant pour souligner sa […]

  • saint_grégoire_de_nysse

    Saint Grégoire de Nysse (vers 335-394)

    Saint Grégoire de Nysse (vers 335-394), le plus jeune des trois Pères Cappadociens avec Basile le Grand et Grégoire de Nazianze, se révèle un fin politicien ecclésiastique recherché et influent, un théologien expert, un orateur, un prédicateur et un exégète estimé. Nous le suivons à travers son « Traité de l’âme et de la résurrection ».

  • icône_joseph

    Saint Joseph, le père adoptif de Jésus

    Réflexion de Frère Manuel Rivero, o.p., sur saint Joseph.

  • 22 mars 2016 : Portrait de Sainte Faustine KOWALSKA, dans une chapelle de la crypte de la Basilique de la Divine Miséricorde, dans le quartier de Cracovie-Łagiewniki. Cracovie, Pologne.

March 22, 2016: Portrait of St. Faustina Kowalska, in a chapel located in the crypt of the Basilica of the Divine Mercy in Krakow-Lagiewniki neighbourhood. Krakow, Poland.

    Sainte Faustine (1905 – 1938)

    Première sainte canonisée en l’an 2000, au début du XXIe siècle, par le Pape Jean-Paul II, sainte Faustine Kowalska est née le 25 août 1905 dans un petit village de Pologne. Soeur Marie-Faustine meurt à Cracovie le 5 octobre 1938, âgée d’à peine 33 ans.

  • Sainte Rose de Lima

    Sainte Rose de Lima (1586-1617)

    Isabelle de Flores est née en 1586 à Lima au Pérou d’une pauvre famille espagnole dont elle était la dixième enfant. Elle sera la première sainte canonisée du Nouveau Monde en 1671.

  • Sainte Marie de la Tête et Saint Isidore le laboureur

    Sainte Marie de la Tête et Saint Isidore

    L’exemple de sainteté d’Isidore et Marie continue de montrer le chemin du mariage non seulement comme une institution mais aussi comme une vocation qui ouvre la porte à la sainteté.

  • Canonisation de Rafael Arnaiz

    Saint Rafael Arnái (1911-1938)

    Frère Marie Raphaël, est né le 9 avril 1911 à Burgos. Jean-Paul II a proposé le moine trappiste comme un modèle pour les jeunes d’aujourd’hui, et l’a béatifié à Rome, le 27 Septembre 1992.

  • Saint Jean de la Croix

    Saint Jean de la Croix (1542-1591)

    Jean de La Croix (1542 ‐1591), originaire d’Avila en Espagne, fut inspiré par Sainte Thérèse. Catéchèse de Benoît XVI du 16 février 2011

  • Détail de la Cathédrale d'Avila en Espagne

    Saint Jean d’Avila (1502-1569)

    Saint Jean d’Avila (1502-1569), prêtre de paroisse fut aussi prédicateur itinérant et fondateur de collèges. Il dirigea de trés grandes figures spirituelles parmi lesquelles Saint Jean de Dieu et Sainte Thérèse d’Avila.

  • Saint François Xavier

    Saint François-Xavier (1506-1552)

    Saint François Xavier (1506-1552), évangélisateur du Japon fut l’un des fondateurs de la Compagnie de Jésus.

  • Tombeau de St Ignace de LOYOLA

    Saint Ignace de Loyola (1491 – 1556 )

    Portait de Saint Ignace de Loyola (1491 – 1556 ), fondateur de la compagnie de Jésus et initiateur des « Exercices spirituels ».

  • Statue de Sainte Thérèse d'Avila par le Bernin

    Sainte Thérèse d’Avila (1515 – 1582)

    Portrait de Sainte Thérèse d’Avila (1515 – 1582), entrée à 20 ans au Carmel, elle fut avec Jean de la Croix, l’instigatrice de la réforme de cet ordre.

  • Sainte Claire

    Sainte Claire par Benoît XVI

    Le 15 septembre 2010, Benoît XVI a consacré sa catéchèse à Claire d’Assise (1193-1253), une des saintes les plus aimées dans l’Eglise.

  • odilon_de_mercoeur

    Saint Odilon de Mercoeur (961-1049)

    Le moine qui succéda à Saint Mayeul (910-994) à la tête de l’abbaye de Cluny est le promoteur de la « Paix de Dieu » et de la fête des défunts, le 2 novembre.

  • françois_de_sales

    « Saint François de Sales, un maître pour notre temps » par Mgr Yves Boivineau

    Savoyard, évêque, homme de lettres et saint, François de Sales (1567 – 1622) a été ordonné prêtre en 1593 et consacré évêque en 1602. Dans une époque marquée par la Réforme, il a sillonné son diocèse pour présenter la foi catholique. Avec Sainte Jeanne de Chantal, il a fondé l’ordre de La Visitation Sainte-Marie en 1610.

  • Louise de Marillac

    Sainte Louise de Marillac (1591-1660)

    Avec Vincent de Paul, Louise de Marillac proposa aux paysannes du XVIIe siècle, de vivre une vie religieuse, sans cloître, sans voile, une vie consacrée au service des rejetés de la société.

  • vitrail_dax_rutan_vincent_ paul

    Saint Vincent de Paul (1581-1660)

    Monsieur Vincent, géant de la charité, nous échappera toujours et ne se laissera pas appréhender facilement. Mais il nous dit avec son air malicieux de gascon : « le temps change tout ». Alors, que nous dit-il, 350 ans après et toujours vivant ?

  • Sainte Jeanne Jugan

    Sainte Jeanne Jugan (1792-1879)

    La mendiante de Dieu

    La vie spirituelle de sainte Jeanne Jugan se présente comme un dépouillement intérieur, toujours plus profond, qui la conduit à une transparence de plus en plus grande à l’action de Dieu en elle.

  • Saint Francois d'Assise

    Saint François d’Assise (1182-1226)

    La figure du saint italien évoque un art de vivre et une manière d’être chrétien. Le pape Grégoire IX l’a canonisé en 1228. Amoureux de la nature, Jean Paul II l’a fait patron de l’écologie en 1979. Il inspire aussi les non-violents.

  • Saint Jean Marie Vianney Saint Curé d Ars

    Saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars, par Mgr Dupleix

    Conférence de Mgr Dupleix, secrétaire général adjoint de la conférence des évêques de France

  • affiche Semaine Thérésienne 2008

    Sainte Thérèse de la Sainte Face et de l’Enfant Jésus (1873-1897)

    La petite Thérèse est Docteur de l’Eglise, patronne des missions et co-patronne de la France. Elle a été canonisée par Pie XI en 1925.

  • Bernadette Soubirous 1844-1879

    Sainte Bernadette Soubirous (1844-1879)

    De santé fragile, mais entourée de l’amour des siens et d’une foi solide, cette adolescente de quatorze ans rencontra la Vierge à dix-huit reprises à la grotte de Massabielle.

  • Saint Silouane de l'Athos 1866-1938

    Saint Silouane de l’Athos (1866-1938)

    Ce moine orthodoxe, au parcours jalonné d’étapes de conversion successives, enraciné dans la prière et la miséricorde, a été canonisé par le Patriarcat de Constantinople en 1987.

  • Saint Pierre-Julien Eymard 1811-1868

    Saint Pierre-Julien Eymard (1811-1868)

    Véritable apôtre de l’Eucharistie, ce prêtre dauphinois a fondé en 1856 à Paris la Congrégation du Saint-Sacrement. Il a été canonisé par Jean XXIII en 1962.

  • Saint Jean Eudes 1601-1680

    Saint Jean Eudes (1601-1680)

    Missionnaire dans l’âme, ce prêtre de la deuxième génération de la Réforme catholique va, sa vie durant, contempler la miséricorde et l’amour du Christ tout en s’impliquant dans une intense activité apostolique.

  • Saint Jean-Marie Vianney 1785-1859

    Saint Jean-Marie Vianney (1786-1859)

    Confesseur exceptionnel, le Curé d’Ars a consacré l’essentiel de son ministère à guider les cœurs des pénitents sur le chemin de la conversion.

  • Saint Eugène de Mazenod 1782-1861

    Saint Eugène de Mazenod (1782-1861)

    Fondateur des oblats de Marie immaculée avant de devenir évêque de Marseille, cet apôtre de la charité s’est attaché sa vie durant à aider spirituellement les plus pauvres. L’Église l’a déclaré « Saint » le 3 décembre 1995.

  • Marie-Eugénie Milleret

    Sainte Marie-Eugénie Milleret (1817-1898)

    Fondatrice des Religieuses de l’Assomption à 21 ans, cette pédagogue engagée dans l’éducation des jeunes filles a été canonisée par Benoît XVI le 3 juin 2007.

  • JW 1980-1988 (17c)

    Joseph Wrésinski, prophète des « Misérables »

    Portrait du Père Joseph Wrésinski (1917-1988), fondateur d’Atd Quart-Monde par Chantal Joly, avec la contribution de Gabrielle Erpicum, volontaire-permanente depuis le commencement d’Atd Quart-Monde. Le Père Joseph Wrésinski ne fut pas seulement un défenseur, un compagnon de route, un frère en Christ des pauvres. Il a littéralement révolutionné son regard sur eux. En qualifiant l’extrême exclusion […]

  • Père Lataste

    Père Jean-Joseph Lataste (1832-1869)

    Portrait du frère dominicain Jean-Joseph Lastaste (1832-1869) qui fonda une « Oeuvre des Réhabilitéées ». Son intuition : instaurer une vie fraternelle entre d’anciennes détenues et des femmes sans passé judiciaire.

  • 3975644355

    Père Marie-Eugène (1894-1967), livré à la grâce de Dieu.

    Même s’il a parcouru des milliers de kilomètres, été un remarquable bâtisseur, un organisateur au sens pratique, son secret, ce n’est pas dans l’ampleur de son action qu’il faut le chercher, mais dans la contemplation, source de ses actes. « Livré à la grâce de Dieu », ami de l’Esprit Saint, sa riche nature humaine […]

  • Mère Teresa

    Mère Teresa, la sainte des « ténèbres »

    La canonisation de Mère Teresa (1910-1997) à Rome, le 4 septembre 2016, sera un temps fort de l’Année de la Miséricorde. L’occasion de mieux connaître la spiritualité qui a porté cette figure moderne de la Compassion, activiste infatigable de la charité évangélique et mystique. Par Chantal Joly. Celle qui ne voulait être qu’ « un […]

  • Abbé Roussel, directeur des oeuvres d'Auteuil

    Louis Roussel et Daniel Brottier, deux bons pères des Apprentis d’Auteuil

    La grande œuvre d’Auteuil, qui fête ses 150 ans, n’existerait pas sans deux prêtres qui furent sensibles à la détresse des enfants et qui, en des temps particulièrement sombres, firent preuve tout autant de bonté, de pédagogie, que d’audace.

  • Jean-Emile-anizan

    Père Jean-Emile Anizan, la passion de Dieu et du monde populaire

    Le père Anizan, fondateur des Fils de la Charité? déploya tout son zèle pour faire du quartier parisien de Charonne une terre de mission populaire.

  • Antoinette Fage et Etienne Pernet

    Étienne Pernet (1824-1899) et Antoinette Fage (1824-1883)

    Un duo d’aventuriers de la charité Les voies de Dieu semblent impénétrables. Ni leurs origines ni leurs vocations ne destinaient Claude Étienne Pernet et Antoinette Fage à se rencontrer. Pourtant, de la complémentarité de ces deux passionnés de Jésus et des pauvres est née une Congrégation aujourd’hui visage discret de compassion et d’évangélisation sur les […]

  • Madeleine Delbrel

    Madeleine Delbrêl (1904-1964), missionnaire des gens des rues

    S’il est une croyante qui décoda et porta la présence de Dieu aux périphéries de l’Église, bien avant la fameuse expression du Pape François ; c’est bien Madeleine Delbrêl. Poète et essayiste (le don de la communication), assistante sociale (l’incarnation de la charité), mystique (le goût de la recherche de Dieu) ; sa personnalité fut […]

  • Ozanam

    Frédéric Ozanam (1813-1853)

    Voir dans chaque personne le visage du Christ blessé Après avoir fondé, à 20 ans, la société Saint-Vincent-de-Paul, ce laïc père de famille, béatifié par Jean-Paul II, a manifesté, sa vie durant, une foi ardente et une charité inventive au service des plus pauvres. Un saint patron n’est pas une enseigne banale pour une société, […]

  • Père Lataste

    Avec le bienheureux P. Lataste, un autre regard sur la prison

    Surnommé « l’apôtre des prisons », le dominicain Marie-Jean-Joseph Lataste (1832-1869) sera béatifié à Besançon le 3 juin 2012. 5.000 personnes sont attendues dont une vingtaine d’évêques, des frères de l’Ordre des Prêcheurs auquel il appartenait et des Dominicaines de Béthanie, congrégation qu’il a fondée en 1866.

  • marthe_robin

    Marthe Robin (1902-1981)

    Marthe Robin est née en 1902, dans une famille de petits agriculteurs, à la ferme des Moilles à Châteauneuf de Galaure dans la Drôme. Handicapée à partir de l’âge de 16 ans, elle a une vie mystique intense, tout en étant très présente à la vie du monde et de l’Eglise et à tous ceux qui venaient lui demander conseils. Elle meurt en 1981. Quelques années plus tard est ouvert le dossier diocésain en vue de sa béatification.

  • Jean-Marie_de_la_Mennais

    Jean-Marie de la Mennais (1780 – 1860)

    Le 26 décembre 1860, le père Jean-Marie de la Mennais mourait à Ploërmel (Morbihan). Il est le fondateur de deux congrégations vouées à l’éducation chrétienne des enfants et des jeunes : Frères de l’Instruction Chrétienne de Ploërmel, Filles de la Providence de St-Brieuc (Côtes-d’Armor).

  • Cardinal John Henry Newman

    John Henry Newman (1801-1890)

    Le 19 septembre 2010, Benoît XVI préside la béatification du cardinal Newman, à Birmingham, tout près du lieu même où, devenu catholique trois ans plutôt, celui-ci avait opté pour l’Oratoire de saint Philippe Néri en 1848 et où il vécut jusqu’à sa mort. Mais qui est cet homme qui écrivait dans son Journal : « La sainteté, voilà le grand but. C’est un combat et une épreuve » ?

  • matteo_ricci

    Père Matteo Ricci (1552-1610)

    1552 est une date charnière dans l’histoire de l’Eglise de Chine : le 3 décembre, mourait saint François-Xavier (1506-1552) à Shangchuan, face à la Chine ; trois mois plus tôt, le 6 octobre, était né Matteo Ricci à Macerata, en Italie, près de l’Adriatique.

  • longueville_murias_angelelli

    Gabriel Longueville, prêtre français assassiné en Argentine

    Le 18 juillet 1976, le Père Longueville était enlevé par la dictature militaire (1976-83). 34 ans après son martyre, Mgr Rodriguez, évêque de La Rioja (Argentine), a annoncé un processus de béatification. Le P. Kloeckner, Secrétaire national du CEFAL, a participé au 30ème anniversaire de la mort du prêtre « fidei donum », originaire du diocèse de Viviers.

  • Logo Assomption 2010 P. Emmanuel d'Alzon

    Père Emmanuel d’Alzon (1810-1880)

    Un homme de passion Dans un dix-neuvième siècle mouvementé, le Père Emmanuel d’Alzon (1810-1880), passionné pour les grandes causes de Dieu et de l’homme, fonde en 1850, les Augustins de l’Assomption (ou Assomptionnistes) puis les Oblates de l’Assomption (1865). Deux autres congrégations naîtront encore, de la même sève : les Petites Sœurs de l’Assomption et […]

  • Jeanne Emilie de Villeneuve

    Béatification de Jeanne Emilie de Villeneuve à Castres le 5 Juillet 2009, par Mgr Carré

    Extrait du texte de Mgr Pierre Marie Carré, évêque d’Albi à l’occasion de la Pentecôte 2009, au sujet de la béatification de Jeanne Emilie de Villeneuve.

  • Béatification des parents de sainte Thérèse de Lisieux

    Bienheureux Louis (1823-94) et Zélie (1831-77) Martin

    Parents de Sainte Thérèse de Lisieux, Louis et Zélie Martin ont fait de leur Nazareth au quotidien un chemin de sainteté. L’Eglise les proclame bienheureux dans le sens où ils ont vécu l’esprit des Béatitudes. Ils nous sont donnés comme témoins de la sainteté de Dieu.

  • ChiaraLubich2

    Chiara Lubich (1920-2008)

    Fondatrice italienne des Focolari, mouvement qui porte le souci de l’œcuménisme. Il est présent dans 70 pays et compte 2700 membres en France.

  • Dom Helder Camara portrait noir et blanc

    Dom Helder Camara (1909 – 1999)

    Portrait spirituel de Dom Helder Camara (1909 – 1999), archevêque brésilien, par le journaliste français José de Broucker.

  • Portrait de Charles de Foucauld

    Bienheureux Charles de Foucauld (1858 – 1916)

    La vie de Charles de Foucauld est marquée par la conversion et le désir d’aller vers les plus lointains. Il a été béatifié en 2005 par Benoît XVI.

  • Mgr Pierre Claverie 1938-1996

    Mgr Pierre Claverie (1938-1996)

    Évêque d’Oran de 1981 jusqu’à son assassinat en 1996, ce dominicain pied-noir d’origine a œuvré, par le dialogue et l’amitié, pour une Algérie plurielle et fraternelle.

  • Père Louis-Joseph Lebret 1897-1966

    Père Louis-Joseph Lebret (1897-1966)

    Après avoir mené une action sociale et syndicale de grande envergure dans le monde des marins-pêcheurs, ce prêtre dominicain s’est fortement engagé en faveur du développement des peuples.

  • Père Couturier

    Abbé Paul Couturier (1881 – 1953)

    Précurseur d’un authentique oecuménisme spirituel, ce prêtre et enseignant lyonnais a renouvelé la Semaine de prière pour l’unité et fondé le Groupe des Dombes.

  • Bienheureuse Marie-Céline de la Présentation 1878 - 1897

    Bienheureuse Marie-Céline de la Présentation (1878-1897)

    Morte de tuberculose à 19 ans, un an après son entrée au couvent des clarisses de Talence, elle a été proclamée bienheureuse le 16 septembre dernier à Bordeaux.

  • Père André Jarlan 1941-1984

    P. André Jarlan (1941-1984)

    Originaire de l’Aveyron, ce prêtre Fidei donum a été terrassé par une balle alors qu’il priait dans son presbytère. Au Chili, son témoignage missionnaire continue d’inspirer les habitants.

  • Père Chevrier

    Bienheureux Antoine Chevrier (1826-1879)

    Après une nuit de méditation devant la crèche, ce prêtre du diocèse de Lyon a l’intuition de fonder le Prado pour l’évangélisation des pauvres et des petits.

  • Père Fernand Portal 1855-1926

    P. Fernand Portal (1855-1926)

    À la fois fils spirituel de saint Vincent de Paul et pionnier de l’œcuménisme, ce prêtre lazariste a consacré sa vie à l’unité des chrétiens tout en ancrant ses convictions dans l’action sociale auprès des plus pauvres.

  • Père Henri Caffarel 1903 - 1996

    P. Henri Caffarel (1903-1996)

    Deux grands desseins ont animé la vie de ce prêtre parisien : la formation des laïcs à l’oraison et l’accompagnement des couples chrétiens pour les aider à vivre la grâce de leur sacrement de mariage.

  • Mgr Scalabrini

    Bienheureux Jean-Baptiste Scalabrini (1839-1905)

    Béatifié par Jean Paul II en 1997, cet évêque de Plaisance, en Italie, est connu dans le monde entier pour son engagement en faveur des migrants.

  • Bienheureuse Alix Le Clerc 1576-1622

    Bienheureuse Alix Le Clerc (1576-1622)

    Encouragée par saint Pierre Fourier de Mattaincourt, son jeune curé, cette religieuse lorraine fonde la Congrégation Notre-Dame et se consacre à l’éducation des jeunes filles dont personne ne s’occupe.

  • Père Sevin

    P. Jacques Sevin (1882-1951)

    Ce jésuite d’origine lilloise, fondateur des Scouts de France en 1920, a repensé le scoutisme de Baden-Powell dans la lumière et l’esprit de l’Évangile. Sa cause en béatification a été introduite à Rome

  • Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade 1761-1850

    Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade (1761-1850)

    Passionné par l’éducation des jeunes, ce prêtre réfractaire a été à l’origine de la fondation de la famille marianiste. Jean Paul II l’a béatifié en 2000.

  • Cardinal Bille

    Cardinal Louis-Marie Billé (1938-2002)

    Ordonné évêque en mars 1984, ce passionné de la Parole de Dieu a contribué, en tant que président de la Conférence épiscopale, à développer la collégialité pour le service de l’Évangile.

  • Le père Olier

    P. Jean-Jacques Olier (1608-1657)

    Habité par un grand souci missionnaire et pastoral, ce disciple de Monsieur Vincent est à l’origine de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice dédiée à la formation du clergé.

  • Pere Basile Moreau

    Bienheureux Basile Moreau (1799-1873)

    Prédicateur et éducateur de talent, ce prêtre du diocèse du Mans est le fondateur de la famille religieuse de Sainte-Croix. Il a été béatifié au Mans le 15 septembre 2007.

  • Bernard Lalande

    P. Bernard Lalande (1910-1998)

    Ce prêtre du diocèse de Paris, ordonné en 1934, fut un ardent promoteur de la paix. Après avoir contribué au dynamisme et au rayonnement international de Pax Christi, il a participé à la création de la Commission justice et paix.

  • Lucienne Graulle 1913-1982

    Lucienne Graulle (1913-1982)

    Chef d’entreprise empreinte d’humanité et de dialogue, cette Ariégeoise a aussi incarné, durant des décennies, l’engagement bénévole local.

  • Karl Leisner

    Bienheureux Karl Leisner (1915-1945)

    Déporté à Dachau, ce diacre allemand y est ordonné prêtre par l’évêque de Clermont en décembre 1944. Jean Paul II, en le béatifiant le 23 juin 1996, l’a donné en exemple à la jeunesse européenne.

  • Cardinal jean Verdier 1864-1940

    Cardinal Jean Verdier (1864-1940)

    Ardent promoteur de la justice sociale, ce prêtre de la compagnie de Saint-Sulpice, archevêque de Paris durant l’entre-deux-guerres, est notam-ment à l’origine de l’œuvre des Chantiers du cardinal.

  • logo_cef_rvb_horizontal

    Benoît XV (1854-1922)

    Élu pape le 3 septembre 1914, il a connu la guerre pendant plus de quatre ans, sur sept ans de pontificat. Fervent apôtre de la paix, il s’éleva en paroles et en actes contre « l’horrible boucherie », intercédant notamment en faveur des prisonniers.

  • robert_schuman_largeur

    Robert Schuman (1886-1963)

    Après avoir été plusieurs fois ministre des Affaires étrangères et président du Conseil, ce parlementaire catholique mosellan est devenu l’un des Pères de l’Europe. Le procès diocésain en vue de sa béatification a été clôturé le 29 mai 2004.

  • Père Henri Bissonnier 1911-2004

    P. Henri Bissonnier (1911-2004)

    Animé par le souci d’éduquer et évangéliser les plus faibles, ce prêtre et professeur à la santé fragile multiplie les initiatives en faveur des enfants et des jeunes handicapés.

  • Mrg Rodhain

    Mgr Jean Rodhain (1900-1977)

    Attentif aux pauvres et aux exclus, ce prêtre du diocèse de Saint-Dié est à l’origine du Secours catholique et de son développement dans le monde au travers des Caritas.

  • Edmond Michelet 1899-1970

    Edmond Michelet [1899-1970]

    Résistant et déporté, puis ministre à plusieurs reprises, ce père de sept enfants a enraciné ses nombreux engagements dans la charité et l’Eucharistie. L’enquête canonique en vue de sa béatification vient d’être ouverte.

  • Suzanne Aubert 1835-1926

    Mère Suzanne Aubert (1835-1926)

    Missionnaire en Océanie pendant soixante-six ans, cette religieuse lyonnaise, fondatrice des sœurs de la Compassion, est la « Mère Teresa » de Nouvelle-Zélande.

Dossiers

Rencontrer Jésus

www.jesus.catholique.fr

Liturgie catholique

Logo du SNPLS

Messes info

logo Messe Info

Catéchèse & catéchuménat

Service national de la catéchèse et du catéchuménat