Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade (1761-1850)

Prendre le temps de discerner le bien dans le cœur d’un jeune

Passionné par l’éducation des jeunes, ce prêtre réfractaire a été à l’origine de la fondation de la famille marianiste. Jean Paul II l’a béatifié en 2000.

Bienheureux Guillaume-Joseph Chaminade 1761-1850

« À temps nouveaux, méthodes nouvelles ! » C’est une conviction forte du père Guillaume-Joseph Chaminade au lendemain de la Révolution française. En exil à Saragosse, il a eu l’inspiration de son action future : aider Marie dans sa mission de donner le Christ au monde. Soucieux de rechristianiser la France, il réunit d’abord des laïcs de toutes conditions, de tous âges. Il les enseigne, les accompagne dans leur vie spirituelle. Passionné par la croissance des jeunes, conscient de la pauvreté de beaucoup, de leur manque d’éducation religieuse, il se tourne naturellement vers eux, souhaitant former leur esprit et leur cœur, en même temps qu’ils apprendront à lire et écrire et un métier. Dans un contexte historique particulièrement difficile, il va s’attacher à former et accompagner des adultes, laïcs puis des religieuses et des religieux.
« Faites tout ce qu’Il vous dira », les mots de Marie à Cana sont chers au père Chaminade : il invite tous les éducateurs marianistes à être disponibles et à répondre aux signes des temps dans la foi. Marie est la femme du « oui » conscient et libre, de l’écoute, du silence, de la présence du cœur et de la disponibilité ; elle est modèle, mère et éducatrice pour tous.
Les écoles marianistes qui naissent alors sont des lieux de formation dans la foi, dans un esprit de famille. Il s’agit d’« éduquer pour faire grandir » : prendre le temps de discerner le bien dans le cœur d’un jeune, l’encourager à prendre des responsabilités, à s’adapter au changement, à avoir le souci des autres, à servir et être artisan de paix.
Les difficultés de tous ordres ne manquent pas, tant matérielles qu’humaines : où et comment accueillir les plus démunis, les nourrir, les loger ? Comment permettre aux religieuses d’enseigner ? Les fondations se succèdent pourtant, les besoins sont immenses !
Guillaume-Joseph Chaminade est un homme rempli de Dieu, capable de prendre le temps de discerner avant de décider, convaincu que le bien est plus contagieux que le mal. Il puise dans l’oraison l’énergie pour ses actions, en particulier lorsqu’il s’agit de proposer de créer des lieux et projets d’éducation pour les jeunes.
Lors de sa béatification, le 3 septembre 2000 à Rome, le pape Jean Paul II déclarait de lui : « Chers jeunes, avec le père Chaminade, vous avez un exemple de vie chrétienne, qui conduit à une vie belle et au bonheur promis par le Seigneur. Puissiez-vous à l’image du nouveau bienheureux vous tourner sans cesse vers Marie, mère des chrétiens, mère des disciples de son fils ! »

Mgr Claude Schockert
Évêque de Belfort-Montbéliard

Approfondir votre lecture

Liturgie catholique.fr

logo snpls

Rencontrer Jésus

rencontrer jesus site jesus

Narthex.fr

Narthex