La pénitence et la réconciliation

Ce sacrement est le signe de l’amour infini de Dieu. Le pardon de Dieu est toujours possible, si nous faisons une démarche vraiment sincère. En se reconnaissant pécheur, nous croyons que l’amour infini de Dieu est toujours le plus fort. Le dialogue avec un prêtre est le signe efficace de la réconciliation avec Dieu et avec nos frères.

La réconciliation en questions

pénitence réconciliation
comment préparer confession
péché
différence pénitence
pourquoi me confesser
comment se confesser
confesser prêtre
contrition absolution
quand se confesser

Éclairage

confession

Eclairage sur la pénitence et la réconciliation

Ce sacrement est le signe de l'amour infini de Dieu. Le pardon de Dieu est toujours possible, si nous faisons une démarche vraiment sincère.

Y a-t-il un Dieu comme toi ?
Tu supportes la faute,
tu pardonnes la révolte,
tu ne t’obstines pas dans la colère,
tu prends plaisir à faire grâce.

De nouveau tu nous montres ta tendresse,
tu triomphes de nos torts,
tu jettes nos fautes au fond de la mer !

Tu donnes ta fidélité et ton amour,
ce que tu as juré à nos pères autrefois.

(Michée 7, 18-20)

———-

Ceux qui pardonnent sont les guérisseurs de l’humanité.
Plutôt que de ressasser l’offense ou le dommage,
plutôt que de rêver de revanche ou de vengeance,
ils arrêtent le mal à eux-mêmes.
Ils en épuisent le venin.
Alors qu’ils pourraient garder le poing serré, ils ouvrent des mains généreuses.

Au creuset de leur cœur,
la souffrance et la rancune finissent par être submergées par la bonté.

Pardonner… c’est l’acte le plus puissant qu’il soit donné aux hommes d’accomplir.
L’événement qui aurait pu faire grandir la brutalité dans le monde sert à la croissance de l’amour.

Les êtres blessés qui pardonnent transforment leur propre blessure.

Ils guérissent – là où ils sont – la plaie qui défigure le visage de l’humanité depuis ses origines : la violence.

L’homme qui pardonne ressemble à Jésus.
L’homme qui pardonne rend Dieu présent

G.Bessière, Dieu si proche

———-