Jésus, le Dieu vivant

Naissance de Jésus, Lourdes 2Jésus veut dire « sauveur » et ce nom propre renvoie à un homme qui a existé et que des gens ont approché, notamment ses disciples. Ils lui ajouteront le titre de « Christ », c’est-à-dire le Roi attendu, celui qui va ramener à Dieu son peuple. Il est Dieu, plus exactement : il est le Fils unique de Dieu.

« ‘L’idée naturelle que l’on a de Dieu bute sur la doctrine de l’Eglise qui fait du Christ, à la fois le Fils de Dieu et le fils ‘ né d’une femme’ (Epitre de St Paul aux Galates 4,4 )’. L’Eglise catholique ‘ y voit le fondement et le cœur de tout ce qu’il faut croire (CEC 151,450,463). Mais comment accepter l’Homme-Dieu, sa naissance, ses miracles, sa résurrection… ? ‘»

« Dans son enseignement sur le Christ, le Catéchisme de l’Eglise Catholique maintient haut et ferme que la foi de l’Eglise se centre sur le mystère de l’Incarnation, c’est-à-dire sur le fait que Jésus-Christ soit homme et Dieu. Le fils de Marie de Nazareth est le Fils de Dieu qui a pris chair pour accomplir le salut rédempteur de l’humanité. Si le Catéchisme de l’Eglise Catholique tient à assurer l’identité humaine de Jésus et l’historicité de sa vie, il lui importe davantage de monter tout ce que représente, pour la foi de l’Eglise et la pratique du croyant, la venue du Fils de Dieu dans notre condition d’homme».

« Tout ce qui est affirmé sur le mystère du Christ serait privé de fondement si la source évangélique (CEC 514-515) ne permettait pas de connaître avec certitude l’existence historique de Jésus. Au regard des historiens, cette existence est indubitable : il y a des témoignages dans l’histoire profane (CEC 573), extérieurs à l’Evangile, qui l’attestent».

« Certes, Il y a dans les évangiles tous les récits qui présentent ce qu’on désigne communément comme du merveilleux : il naît d’une vierge (CEC 497,502) ; il accomplit des miracles (CEC 547-548, 1503), surtout il ressuscite le troisième jour (CEC 638 s.). Ces ‘prodiges’ (Actes des Apôtres 2,22) tendent justement à établir que Jésus n’est pas un homme ordinaire. ‘Ils témoignent qu’Il est le Fils de Dieu… Ils ne veulent pas satisfaire la curiosité et les signes magiques’ (CEC 548). Ils révèlent ce qu’il faut bien appeler le niveau surnaturel et divin auquel il appartient. « Toute sa vie est mystère » (CEC 517). ‘Ce qu’il y avait de visible dans sa vie terrestre conduisit au mystère invisible de sa filiation divine et de sa mission rédemptrice’ (CEC 515)».

« Depuis qu’il y a Jésus-Christ, l’homme n’est plus livré à la fatalité du mal et du péché (CEC 385). Homme semblable à tout homme, le Fils de Dieu a maîtrise les forces du mal et du péché par sa mort et sa résurrection. Il a rendu l’homme à sa dignité en lui donnant capacité de vivre lui-même comme un fils de Dieu (CEC 460) appelé à rejoindre la perfection ‘du Père qui est dans les cieux’ (CEC 459, 2013)».

CEC= Catéchisme de l’Église Catholique

  • Jésus en questions

    Qui est Jésus ?
    Qu’est-ce que l’Incarnation ?
    Jésus, vrai homme et vrai Dieu ?

  • Ce que dit le catéchisme de l’Eglise catholique de Jésus

    Catéchisme de l’Eglise catholique : Il a plu à Dieu dans sa sagesse et sa bonté de se révéler en personne et de faire connaître le mystère de sa volonté grâce auquel les hommes, par le Christ, le Verbe fait chair, accèdent dans l’Esprit Saint auprès du Père et sont rendus participants de la nature divine

  • Jésus à la lumière de la Bible

    Le peuple de la première Alliance est en attente d’un envoyé de Dieu. En Jésus, les chrétiens ont reconnu le messie.
    Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre, une lumière a resplendi. Dieu s’est incarné en Jésus de Nazareth, Il est le Fils de Dieu, homme parmi les hommes. St Jean le qualifie de lumière du monde, de Parole vivante.

  • Qui est Jésus ?

    Il peut paraître difficile de reconnaître Dieu sous le visage humain de Jésus venu parmi les hommes il y a 2000 ans. Jésus signifie « Dieu sauve ». Son nom est déjà un programme, une mission à réaliser.