Réponses de théologiens sur la famille

Mgr Jean-Luc Brunin« Synode sur la vocation et la mission de la famille dans l’Eglise et le monde contemporain. 26 théologiens répondent » relance la réflexion de l’Eglise catholique en France, en vue de la XIVème Assemblée Générale ordinaire du Synode des évêques (Rome, 4-25 octobre 2015). Eclairage de Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre et Président du Conseil Famille et Société, son commanditaire.

Comment et pourquoi avez-vous sélectionné 16 questions de la Relatio Synodi ?

Comme le Saint-Père y invitait dans son discours final de la première session, nous avons sollicité des théologiens pour qu’ils puissent apporter leur contribution à cette phase d’approfondissement des questions soulevées par l’Assemblée Synodale extraordinaire. C’est ainsi que nous avons, dans un premier temps, réuni cinq théologiens afin de déterminer les questions qui méritaient d’être approfondies. C’était celles énoncées dans la Relatio Synodi et qui avaient retenu l’attention des évêques de France dans leur réflexion lors de leur Assemblée plénière en novembre 2014.

Avec les théologiens invités, nous avons retenu les aspects qui méritaient un éclairage nouveau. C’est ainsi qu’une liste de questions fut arrêtée. Elles ont été proposées à une trentaine d’universitaires. Sollicités pour apporter leur contribution en fonction de leur spécialité et de l’objet de leurs recherches, ils étaient libres de reformuler les questions, d’en choisir d’autres. Leur seule contrainte était le périmètre de leur contribution : un recto-verso.

Qu’est-ce qui vous frappe dans la diversité des réponses ?

La diversité de leurs réponses traduit à la fois la pluralité qui marque la théologie et la liberté de la recherche pour les personnes sollicitées. Le travail théologique ne se réduit pas à un simple « c’est-à-dire » des énoncés du Magistère. Il appartient aux théologiens d’interpréter les enseignements du Magistère et d’en promouvoir une meilleure intelligence dans des contextes variés. Comme le disait le cardinal Ratzinger, alors Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, Magistère et théologie sont appelés « à remplir de concert leurs fonctions respectives en pratiquant le dialogue ». C’est bien ce que le pape François a souhaité dans cette phase d’approfondissement entre les deux sessions synodales. La diversité des réponses stimule la réflexion dans une recherche de la vérité.

Que peut devenir ce livre ?

Nous connaissons l’importance que la famille revêt dans la société et dans l’Eglise. Conscient des enjeux de cette réalité humaine fondamentale, le Pape a convoqué un Synode. La méthode qu’il a retenue est singulière : une démarche qui prend son temps, une vaste consultation du Peuple de Dieu, une invitation aux théologiens d’aider à l’approfondissement des questions pour éclairer les travaux des pères du Synode. Cet ouvrage met ainsi à disposition des évêques, des responsables de la pastorale familiale dans les diocèses et des fidèles qui cherchent comment présenter la famille comme une Bonne Nouvelle, des éléments de réflexion et d’approfondissement qu’il faudra traduire dans des pratiques pastorales d’accompagnement des familles. La taille des contributions, à partir de questions formulées de façon simple, permet un accès facile à la réflexion de spécialistes. Je me réjouis que, comme le Pape François le leur demandait dans Evangelii gaudium n°133, des théologiens aient accepté d’assurer ce service « en ayant à coeur la finalité évangélisatrice de l’Eglise et de la théologie elle-même, et qu’ils ne se contentent pas d’une théologie de bureau. » Ces contributions théologiques participent pleinement à la recherche engagée sur « la vocation et la mission de la famille dans l’Eglise et le monde contemporain ».

26 théologiens répondent synode sur la vocation et la mission de la famille

Parmi les questions retenues : « Quel chemin de vie pour qui n’est appelé ni au mariage ni à la vie religieuse ? », « Une relation homosexuelle vécue dans la stabilité et la fidélité peut-elle être un chemin de sainteté ? », « Avortement et contraception : un jugement éthique équivalent ? » ou encore « La foi, une condition pour le mariage sacramentel ? »… Parmi les auteurs : Monique Baujard, Anne-Marie Pelletier, Sr Véronique Margron, op, Xavier Lacroix, P. Christoph Theobald, S.J., frère Patrick Prétot, P. Jacques de Longeaux…

Synode sur la vocation et la mission de la famille dans l’Église et le monde contemporain. 26 théologiens répondent. Éd. Bayard, 330 p. ; 16,90 €.

Sur le même thème

  • Synode sur la famille au vatican

    Synode sur la famille: Relatio Synodi

    La Relatio Synodi (rapport final) de la IIIème Assemblée générale extraordinaire du Synode des évêques, intitulée « Les défis pastoraux sur la famille dans le contexte de l’évangélisation », publiée le 18 octobre 2014, est traduite en français. Accéder au texte intégral

  • Le pape François recoit les médias

    Résumé de l’exhortation apostolique « Evangelii Gaudium »

    « La joie de l’Evangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus ». C’est par ces mots que s’ouvre l’exhortation apostolique Evangelii Gaudium dans laquelle le Pape François développe le thème de l’annonce de l’Evangile dans le monde actuel, en se basant, entre autres, sur la contribution offerte par les travaux du Synode qui s’est déroulé au Vatican du 7 au 28 octobre 2012 (« La nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne »). Le texte a été publié le 26 novembre 2013.