Qu’est-ce qu’une Porte Sainte ?

Porte SainteLe commencement de l’Année jubilaire est toujours solennellement marqué par l’ouverture d’une Porte Sainte par le pape en la Basilique Saint-Pierre au Vatican. Mais, en ce Jubilé de la Miséricorde, le Pape François a souhaité également dans chaque diocèse qu’il y ait une porte de la Miséricorde de telle sorte que tout un chacun puisse à travers le monde faire une démarche jubilaire.

La Porte Sainte rappelle la responsabilité qu’a tout croyant d’en franchir le seuil : c’est une décision qui suppose la liberté de choisir et en même temps le courage d’abandonner quelque chose, de laisser derrière soi quelque chose  (cf. Mt 13, 44-46) ; passer par cette porte signifie professer que Jésus-Christ est le Seigneur, en raffermissant notre foi en lui, pour vivre la vie nouvelle qu’il nous a donnée. C’est ce que le Pape Jean-Paul II avait annoncé au monde le jour même de son élection : « Ouvrez toutes grandes les portes au Christ. »

Une Porte Sainte est la traduction concrète dans notre quotidien de l’image que Jésus lui-même s’applique dans l’Evangile : « Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé » (Jean 10, 9).

Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé

La Porte Sainte de la basilique Saint-Pierre de Rome s’est ouverte pour la première fois à Noël en 1499. Le 8 décembre 2015, le pape François l’ouvrira à nouveau, pour marquer le début de l’Année sainte du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde.
Une Porte Sainte est présente dans les 4 basiliques majeures de Rome : Saint-Jean du Latran (la cathédrale du pape), Saint-Pierre, Sainte-Marie -Majeure, Saint-Paul-hors-les-murs.

L’ouverture de la Porte Sainte à Rome : jusqu’au jubilé de l’an 2000, la Porte Sainte était fermée à clef et murée de l’intérieur. Désormais, elle n’est plus murée. Le pape François ouvrira la porte lors d’une célébration solennelle le dimanche 8 décembre 2015. Il sera le premier à en franchir le seuil. Il présentera le Livre des Évangiles pour signifier que le Christ nous invite à sa suite. Puis il proclamera l’Évangile de Luc : « L’esprit du Seigneur est sur moi, car le Seigneur m’a donné l’onction ; il m’a envoyé porter la bonne nouvelle aux pauvres, […] proclamer une année de grâce de la part du Seigneur. » (Lc 4, 14-25)

Source : diocèse de Toulouse  et Sanctuaire de Lourdes

Sur le même thème

Dans les diocèses

En vidéos

Draw my Jubilé

Le Draw my Jubilé du diocèse de Quimper et Léon a été réalisé pour bien comprendre ce qu'est l'Année de la Miséricorde et découvrir tous les événements proposés pendant le Jubilé.

La Miséricorde en questions

L'agenda du mois

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Ressources

En images

Associations, Congrégations et Mouvements