Marthe et Marie, une page d’Evangile pour les vacances

Réflexion du pape Benoît XVI sur l’Evangile qui raconte la visite de Jésus à la maison de Marthe et Marie, sœurs de Lazare (Lc 10, 38-42).

Alors que Marthe se consacre aux tâches domestiques, elle reproche à Marie de ne pas l’aider car elle s’est assise pour écouter le Christ. Le pape Benoît XVI a cité les paroles du texte de Luc, « Marthe, Marthe, tu te soucies et t’agites pour beaucoup de choses, pourtant, il en faut peu, une seule même. C’est Marie qui a choisi la meilleure part; elle ne lui sera pas enlevée », et a expliqué: « La parole du Christ est très claire: il n’y a aucune dépréciation de la vie active, ni même de sa généreuse hospitalité, mais un net rappel au fait que la seule chose vraiment nécessaire est ailleurs: dans l’écoute de la Parole du Seigneur. Et le Seigneur à ce moment précis est là, présent dans la personne de Jésus! Tout le reste passera et nous sera enlevé, mais la Parole de Dieu est éternelle et donne un sens à notre action quotidienne ».

« Cette page de l’Evangile correspond pleinement au temps des vacances, a ajouté le pape, car elle nous rappelle que les hommes doivent travailler, se consacrer aux tâches domestiques et professionnelles, mais ont surtout besoin de Dieu qui est la lumière intérieure d’amour et de vérité. Sans amour, même les activités les plus importantes perdent de leur valeur et ne rendent pas heureux. Sans un sens profond, tout ce que nous faisons se réduit à de l’activisme stérile et désordonné. Et qui nous donne l’amour et la vérité si ce n’est Jésus-Christ? Apprenons donc, mes frères, a-t-il conclu, à nous aider les uns les autres, à collaborer mais avant tout à choisir la meilleure part, qui est et sera toujours notre bien le plus grand ».

Source : VIS du 18 juillet 2010

Approfondir votre lecture