Assises chrétiennes de l’écologie : « Si j’aime mon Dieu, j’aime ma planète »

assises chrétiennes de l'écologie 2015Du 28 au 30 août 2015, les Assises chrétiennes de l’écologie ont rassemblé 2 000 personnes à Saint-Etienne autour des enjeux écologiques, climatiques et solidaires. Le « tout est lié » du Pape François fut largement souligné. Lien avec les questions de foi, de développement, de finance, de migrations. Conférences, tables-rondes, forums, spectacle, marche étaient au programme. Voici quelques idées phares pour une rentrée Laudato Si’!

Les Assises ont donné la parole à des personnes engagées très variées. Avec une grande confiance, les organisateurs ont valorisé les compétences de chacun pour les partager au plus grand nombre. Sous forme de conférence plénière, de forum, d’atelier, les échanges ont eu lieu.

L’idée première à retenir de ces Rencontres est bel et bien que l’écologie à la lumière de la foi met l’humanité au centre de ses projets. Elle permet l’alliance entre soi et les autres, Dieu et les hommes, les hommes et leur environnement. Il n’y a pas de dissociation entre l’homme et la nature. L’écologie est au cœur de chacune de nos vies.

La deuxième certitude perçue à ces Assises est celle du Kairos. C’est le moment. C’est le bon moment pour agir. Il est temps : à mi-chemin entre la parution de l’encyclique et la tenue de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP21) et à un mois de la refonte des Objectifs du millénaire en Objectifs du développement durable à New York, fin septembre, en présence du Pape François. Chacun selon son charisme, sa sensibilité a partagé son expérience, sa façon propre de se saisir maintenant des enjeux de respect de la Création.

Les Eglises sont-elles en retard sur ces enjeux ?

Sur cette question, il fut précisé que les Eglises évoluent avec leur temps. La plupart des grands changements sont venus de la base. Or la base, c’est chacun de nous. Nous sommes tous coresponsables de la Terre. La parole forte du Pape et des grandes figures chrétiennes sur les défis climatiques, environnementaux est précieuse pour avancer vers une conversion écologique individuelle et collective.

Sur le rôle singulier des religions, Mgr Bruno Feillet, évêque auxiliaire de Reims, le rabbin Yeshaya Dalsace, l’immam Tareq Oubrou, ou encore le pasteur Christian Krieger ont mis en avant l’importance de la nature dans les Livres et la responsabilité de chaque croyant vers une transition écologique. Il s’agit de mutualiser les initiatives, de donner à voir les projets permettant plus de cohérence entre nos modes de vie et le souci écologique. Et cela passe par une régulation de nos consommations. Soyons créatifs pour être acteurs du changement.

Grand moment d’émotion, à la clôture des Assises, avec un temps spirituel interreligieux de gloire à Dieu et à sa Création. Des jeunes de différentes religions ont porté la Terre, lu des prières et conclu : « Si j’aime mon Dieu, j’aime ma planète » ? Bonne rentrée Laudato Si’ !

Estelle Grenon, Coordinatrice Cop21

Sur le même thème

  • 26 Novembre 2008: Panneaux solaires couvrant le toit de la salle PVI près de la basilique Saint Pierre, Rome, Vatican

    Développement durable

    Nos sociétés sont aujourd’hui confrontées au défi majeur d’imaginer et de mettre en place un développement durable et viable pour les générations présentes et futures. Ce défi appelle une transition radicale au niveau écologique et au niveau sociétal. Les Chrétiens se sentent directement concernés par ce défi et veulent participer à ce grand débat de […]

  • 27 janvier 2006: La première encyclique de Benoît XVI en librairie à La Procure

    Encycliques

    Lettres solennelles du Pape adressées à l’ensemble de l’Eglise catholique ou plus spécifiquement à une des parties d’entre elles évêques, clergé, fidèles, les encycliques sont des textes qui ont le plus souvent valeur d’enseignement et peuvent rappeler la doctrine de l’Église à propos d’un problème d’actualité. Les Encycliques de Jean-Paul II Les grands textes de […]