COP21: Défis et repères

La COP21, qu’est-ce que c’est ?

COP21_logoLa COP21, également appelée Conférence Paris Climat 2015, constitue la 21e Conférence des parties (COP) de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

Elle se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015 au Bourget (Seine-Saint-Denis). Elle va rassembler des représentants de 195 pays pour négocier en vue d’un accord ambitieux sur le climat.

L’enjeu est de limiter la hausse du réchauffement climatique à 2° alors que les modes de vie, de production et de consommation actuels le ferait grimper de 4 à 5°.

40.000 participants du monde politique et de la société civile vont porter leur voix.

Les deux spécificités de cette COP

  • Elle inclut les gouvernements de tous les pays, du Nord comme du Sud, développés comme émergents ou en voie de développement;
  • Elle reconnaît l’importance de la mobilisation de la société civile pour initier un mouvement positif.

La voix des responsables religieux et des croyants est en ce sens essentielle pour porter des valeurs d’universalité de la famille humaine et de solidarité vis-à-vis des personnes impactées par les effets du changement climatique.

Repères historiques

1992 : Sommet de la Terre à Rio (Brésil). La communauté internationale s’engage sur le sujet climatique avec l’adoption d’une Convention climat et définit en son sein un principe de précaution, un principe de droit au développement et le principe des responsabilités communes mais différenciées selon les pays.

1997 : Protocole de Kyoto (Japon) sur les changements climatiques. 156 chefs d’Etat se fixent des objectifs de réduction ou limitation de leurs émissions de gaz à effet de serre. En 2005, il entre en vigueur après la ratification de 55 pays seulement.

Mars 2013 : Messe d’inauguration du pontificat du Pape François. Il lance un appel à être « gardiens de la création, du dessein de Dieu inscrit dans la nature, gardiens de l’autre, de l’environnement ».

18 juin 2015 : Parution de l’encyclique du Pape François sur l’écologie humaine : Laudato Si.

Repères chiffrés

Selon le Conseil norvégien pour les réfugiés, le monde enregistre 3 fois plus de personnes déplacées pour des raisons climatiques que pour des raisons de conflits armés.

Le programme des Nations Unies estime qu’il y aura 50 millions de réfugiés climatiques en Afrique en 2060.

Si la Terre entière vivait comme la France, 2,5 planètes Terre seraient nécessaires pour les 7 milliards de terriens. Si les 7 milliards d’habitants vivaient comme l’on vit actuellement au Bangladesh, Inde et Ouganda, 1 seule Terre serait suffisante en ressources pour tous ses habitants. La palme revient aux Etats-Unis, avec 4,1 planètes Terre nécessaires et plus de 5 pour les Emirats arabes unis.

Approfondir votre lecture