Colloque OFC 2016 : « Dignité du politique et christianisme »

Maison de la Conférence des évêques de France (Paris 7e)

L’Observatoire Foi et Culture (OFC) de la Conférence des évêques de France propose son 7ème colloque, en partenariat avec l’Académie catholique de France.

Parmi les intervenants : François d’AUBERT, Jean BIRNBAUM, Père Philippe CAPELLE-DUMONT, Guy COQ, Jean-Dominique DURAND, Isabelle de GAULMYN, Mgr Hubert HERBRETEAU, évêque d’Agen et Président de l’OFC, Pierre MANENT, Jean-Luc MARION, Florian MICHEL, Dominique POTIER, Eric ROUSSEL, Henri TINCQ, Mgr Pascal WINTZER, archevêque de Poitiers et ancien Président de l’OFC, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, Mme Marie-Annick Duchêne.
Animation : Jean DUCHESNE, Père Matthieu ROUGÉ.

En novembre 2015, l’Observatoire Foi et Culture interrogeait le caractère irréversible du désenchantement du politique ; un an après, alors que les échéances électorales suscitent moins les projets que les ambitions, il semble que le constat demeure.
Les questions posées (économie mondialisée, éducation, écologie, mouvements de populations, recherches scientifiques et biomédecine, etc.) débordent les frontières des nations ; ne pouvant se traiter que sur le temps long, elles se heurtent au court-terme qui s’impose à celles et ceux qui briguent ou exercent un mandat électif. Cette tyrannie de l’immédiat, dont on accuse souvent les médias, ne masque-t-elle pas l’impuissance à proposer un grand dessein et l’inconscience des périls que peut créer l’issue des prochaines élections ?
Le christianisme s’inscrit depuis toujours dans des contextes très différents. Il a développé au service du bien commun une réflexion sur les sociétés, les cultures, le politique. La foi chrétienne place la personne et l’espérance au coeur de l’action politique et sociale.
A la lumière des ouvertures et des initiatives du pape François, l’Académie catholique de France et l’Observatoire Foi et Culture se proposent d’apporter leurs contributions à quelques mois d’échéances importantes pour notre pays. Les chrétiens savent que le Royaume n’est pas de ce monde mais que Dieu vient dans l’histoire. Ils ne peuvent donc verser ni dans le cynisme ni dans la démission, parce que le service du prochain est leur vocation, leur mission, leur devoir.

De 9h30 à 17h. Inscription en ligne.