Le déploiement des études sur la famille

A Rome, Paris ou Lyon, Amoris laetitia offre un souffle nouveau aux études théologiques et pastorales au service de la vie familiale et conjugale.

27 septembre 2017 : Portrait du pape François lors de l'audience générale, au Vatican. September 27, 2017: Portrait of Pope Francis, during the weekly general audience at the Vatican.

Un bel envol ! Ainsi peut-on qualifier la page qui s’ouvre aujourd’hui pour le tout nouvel « Institut pontifical théologique Jean-Paul II pour les sciences du mariage et de la famille », qui prend la suite de l’ancien « Institut pontifical Jean-Paul II d’études sur la famille ». Il semble en effet appelé à être une sorte de think-tank pour la réception de l’exhortation Amoris laetitia. L’enjeu de ce projet est au fond de déployer le champ de ces études en portant un regard attentif et confiant sur la réalité concrète de la vie des familles comme sur les changements culturels car « les exigences, les appels de l’Esprit se font entendre aussi à travers les événements de l’histoire », écrit le pape François dans le motu proprio Summa familiae cura. Soulignant encore et toujours l’importance de la famille, le pape invite à ne pas se limiter à « des pratiques pastorales et missionnaires reflétant des formes et des modèles du passé, mais plutôt à être des interprètes de la sagesse de la foi ».

Le nom de la nouvelle institution académique traduit ces appels. Devenant un institut théologique il fera pleinement droit à la dimension de dialogue inhérente à la théologie : dialogue entre théologie et sciences humaines, dialogue avec le monde, dialogue avec les non-croyants comme l’indique Mgr Vincenzo Paglia grand chancelier de cet institut. Parallèlement son champ d’action s’élargit. C’est ainsi qu’il portera aussi le soin de la création, l’homme et la femme en portant aussi la responsabilité dans leur alliance. Il s’agit en somme de développer un regard élargi et de nouvelles capacités pour une intelligence vive de « l’inépuisable mystère du mariage et de la famille ».

Du côté de la France, cela bouge aussi. Amoris laetitia encourage à une belle créativité et plusieurs universités catholiques lancent cet automne des formations destinées à ceux qui sont engagés à des titres divers au service de la vie familiale et conjugale. L’université catholique de Lyon et l’Institut catholique de Paris proposent en effet des certificats universitaires innovants : le CERPAF à Lyon un « certificat universitaire de pastorale des familles » et le CADiF à la catho de Paris un « certificat d’accompagnement et de diaconie des familles ». On ne saurait oublier que la famille est le lieu par excellence où s’éprouvent les joies mais aussi les épreuves de la vie commune. Et cela exige, dit le pape François, une conversion missionnaire : il est nécessaire de ne pas s’en tenir à une annonce purement théorique et détachée des problèmes réels des gens (AL n° 201). En proposant des approfondissements théoriques comme des partages d’expérience, il s’agit de mettre en travail l’intelligence pratique et spirituelle.

Sur le même thème

  • logo_cef_rvb_horizontal

    Amoris laetitia

    Amoris lætitia est une exhortation apostolique post-synodale du pape François datée du 19 mars 2016 et publiée le 8 avril 2016 portant sur l’amour dans la famille. Elle fait suite aux synodes sur la famille tenus en 2014 et en 2015. A la une A l’heure de souffler la première bougie, le service Famille et […]