Monseigneur Leborgne : « Un capitalisme qui ne laisse pas de place à l’homme est inacceptable »

Mgr Olivier LeborgneEntretien de Monseigneur LEBORGNE paru dans l’édition du journal La Croix du mercredi 3 mai 2017. Propos recueillis par Antoine d’Abbundo.

La Croix : Avec la visite d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen à Amiens, le 26 avril, la situation à l’usine Whirlpool a été placée au cœur de la campagne de l’entre-deux-tours. Quelle réflexion vous inspire ce conflit ?

Mgr Olivier Leborgne : D’ordinaire, je prends peu la parole sur ces questions car je n’ai pas de compétence particulière en économie et je n’ai pas à trancher des conflits sociaux. Mais ce qui se passe à Whirlpool est le résultat manifeste d’une mondialisation, d’un capitalisme financier qui ne laisse plus de place à l’homme, et cela n’est pas acceptable.

Lire l’intégralité du texte

Sur le même thème