Programme du pape François à Lesbos

Le pape François avec Bartholomée 1er à IstanbulA l’invitation du Patriarche oecuménique de Constantinople Bartholomée, le pape François se rend à Lesbos, en Grèce, samedi 16 avril 2016. Il y rencontrera des migrants au camp de Moria.

L’avion papal quittera Rome à 7h (heure de Rome) pour arriver sur l’île à 10h20 locales (9h20 heure de Rome). Le pape François sera accueilli à l’aéroport de Mytilène par le Premier Ministre hellène Alexis Tsipras, le Patriarche oecuménique de Constantinople Bartholomée, l’Archevêque Jérôme d’Athènes et de toute la Grèce, et Mgr Fragkiskos Papamanolis, OFM.Cap, Président de la Conférence épiscopale grecque.

Après un entretien privé avec le chef du gouvernement, le Pape François gagnera en minibus le camp de Moria, et ce en compagnie du Patriarche Barthélémy et de l’Archevêque Jérôme. Ce site, qui se trouve à 16 km de l’aéroport, abrite environ 2.500 migrants en quête d’asile.

Les trois chefs religieux y seront accueillis par 150 mineurs, qui les accompagneront au centre d’enregistrement puis sous la tente où 250 autres migrants seront salués individuellement. A partir de 12h25 (heure locale), l’Archevêque d’Athènes, le Patriarche oecuménique et le Pape prononceront leurs discours dans la cour, avant de signer une déclaration commune.

Ils partageront ensuite le déjeuner avec quelques migrants dans un préfabriqué. Après quoi, ils gagneront le poste de commandement de la Garde côtière au port de Mytilène où sera rassemblée la population locale et la communauté catholique. Le Pape prononcera un discours, suivi des brèves interventions des trois chefs religieux, qui prieront pour les victimes du phénomène migratoire. Après une minute de silence, des enfants leur remettront les couronnes qui seront jetées à la mer.

A 14h15, le Pape regagnera l’aéroport pour s’entretenir en privé successivement avec l’Archevêque Jérôme, le Patriarche oecuménique et le Premier Ministre. L’avion papal atterrira à 16h30 (heure de Rome).

 

Sur le même thème

  • Migrants à Calais

    Migrants

    La mobilité humaine n’est pas un phénomène nouveau et l’Église manifeste depuis longtemps un grand intérêt pour les migrants, se préoccupant de leur sort, au travers notamment d’un accompagnement pastoral adapté. Le phénomène migratoire est indéniablement une réalité complexe, difficile à gérer, mais nous aurions tort d’oublier que celui-ci, avec la grâce de Dieu, est l’Avent « d’un nouveau ciel […]

  • abel_bousseau

    Église en périphérie

    « La présence des catholiques aux périphéries » est une réalité au sein de l’Église en France.
    Les mouvements et associations catholiques vivent sur le terrain, la diversité des actions.
    L’Église doit être présente et annoncer de l’Évangile partout où sont les pauvres.