Rencontre des délégués à la Pastorale des Migrants des grandes villes d’Europe

logo_vicariat_solidarité_parisLe Vicariat pour la Solidarité du Diocèse de Paris a organisé la rencontre annuelle des délégués à la Pastorale des Migrants des grandes villes d’Europe du 6 au 9 mars 2016 au cours d’un colloque au Collège des Bernardins qui a rassemblé 110 participants.

Plus de cinquante prêtres, diacres et laïcs de Belgique, d’Autriche, d’Italie, d’Espagne et de France ont échangé durant 3 jours sur le thème : La pastorale des migrants confrontée à l’arrivée des réfugiés : Une pastorale d’accueil ? Une pastorale de communion ?

Regrettant l’incapacité de l’Europe à faire face à l’afflux des migrants, les délégations des neuf diocèses européens et des dix-neuf diocèses français affirment leur conviction que l’accueil des réfugiés touche à l’essence même de notre humanité. Ils insistent sur l’importance de la rencontre concrète avec les migrants. Accueillir les migrants, c’est les considérer comme des frères venus d’ailleurs avec leur histoire, leur humanité, leur religion, leurs différences, leurs richesses et leur quête d’espérance. Les communautés chrétiennes sont invitées à inventer et à vivre des moments de rencontre et de partage pour les découvrir, et ainsi à entrer dans un chemin de communion avec eux (une commune union).

Ils rappellent que personne n’est propriétaire ni de la terre, ni des civilisations ou cultures dont il hérite, mais que chacun est responsable du vivre ensemble auquel il contribue en vue du Royaume. Ils soulignent aussi que l’humanité s’est construite dès les origines, dans des mouvements successifs de migrations. Sans nier les difficultés de l’interculturalité et de l’interreligieux, ils constatent que la richesse et la fécondité des rencontres avec les migrants, est porteuse d’Espérance dans les communautés chrétiennes.

Les participants souhaitent vivement qu’en réponse à la crise migratoire durable, des femmes et des hommes de bonne volonté, au sein des institutions civiles et religieuses, d’associations confessionnelles ou non, travaillent ensemble en bonne intelligence pour construire la fraternité. Le défi humanitaire auquel nous devons et devrons faire face, demande des prises de paroles vraies, des actions significatives et une implication forte et audacieuse de la part des institutions religieuses et politiques, locales, nationale, et européenne

Les participants souhaitent qu’ensemble, migrants et citoyens résidents, construisent un monde juste et fraternel pour l’humanité de demain.

 

Un rendez-vous annuel renauld_de_dinechin

« Depuis 15 ans, en provenance des grandes villes d’Europe, les responsables de la pastorale des migrants se réunissent annuellement pour travailler sur les questions auxquelles sont confrontées ces villes qui connaissent un afflux particulier de migrants et de réfugiés » explique en introduction Mgr Renauld de Dinechin, évêque de Soissons, en charge du service de la pastorale des migrants. Il poursuit : « Après Milan qui accueillait cette rencontre en 2015, ce fut Paris qui préparait la rencontre du 6 au 9 mars dernier. Bien entendu le travail s’est penché sur la mobilisation des communautés chrétiennes au lendemain de l’appel du pape François le 6 septembre 2015 pour accueillir les réfugiés en provenance de Syrie, d’Irak, etc. » Il a notamment souligné l’action du Service National de la Pastorale des Migrants et des Personnes Itinérantes (SNPMPI), « activement engagé pour soutenir et apporter le soutien de formations auprès des chrétiens ».

 

Approfondir votre lecture

  • Migrants à Calais

    Migrants

    Chers frères et sœurs ! Dans la bulle d’indiction du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, j’ai rappelé qu’« il y a des moments où nous sommes appelés de façon encore plus pressante, à fixer notre regard sur la miséricorde, afin de devenir nous aussi signe efficace de l’agir du Père » (Misericordiae Vultus, n.3). L’amour […]