Motu Proprio pour la prévention et la lutte contre les activités illégales dans les domaines financier et monétaire

Logo Vatican

Le bureau de presse du Saint-Siège a fait part jeudi 30 décembre 2010, de la publication de trois documents :
– la lettre apostolique de Benoît XVI en forme de « motu proprio » pour la prévention et la lutte contre les activités illégales dans les domaines financier et monétaire »
– le « Statut de l’Autorité d’Information financière » (AIF) instituée par Benoît XVI
– un texte de loi « concernant la prévention et la lutte contre le blanchiment des revenus d’activités criminelles et du financement du terrorisme ».
Pour le père Lombardi s.j., directeur du bureau de presse du Saint-Siège, la publication de nouvelles lois pour l’Etat de la Cité du Vatican et pour les Institutions qui dépendent du Saint-Siège est un évènement d’une importance normative considérable, mais aussi chargé d’un sens moral et pastoral d’une large portée.

Les institutions liées au gouvernement de l’Eglise et bénéficiant du soutien du Vatican sont désormais intégrées au système de principes et de règlementations juridiques mis en place par la communauté internationale dans un souci de lutte contre les activités illégales. Dans un contexte de plus en plus mondialisé, l’économie et la finance sont fréquemment le terrain d’activités illégales, comme le blanchiment des capitaux d’activités criminelles et le financement du terrorisme, véritables dangers pour la justice et la paix dans le monde.Leur développement au niveau international et l’utilisation de nouvelles technologies les rendent de plus en plus dangereuses, de sorte qu’il est indispensable de constituer des réseaux de contrôle et d’information réciproque entre les autorités chargées de lutter contre ces activités.

Le Pape affirme ouvertement que « le Saint-Siège approuve cet engagement » de la communauté internationale « et entend faire siennes les règles » dont il s’est doté « pour prévenir et faire obstacle à ces terribles phénomènes ».

La nouvelle réglementation répond donc aux exigences des organismes internationaux compétents (Conseil de l’Europe et, en particulier, le GAFI : Groupe d’Action Financière Internationale contre le blanchiment des capitaux) et avant tout – à l’exigence morale de « transparence, honnêteté et responsabilité » qui doit toujours être observée dans le champ social et économique (Caritas in Veritate, 36).

En signant ce document, la pape Benoît XVI fait preuve de courage et renforce la crédibilité de l’Eglise face à la communauté internationale.
 

Sur le même thème

  • Notre Dame de Pentecôte - art sacré

    Economie

    « Dans la vie économico-sociale, il faut honorer et promouvoir la dignité de la personne humaine, de vocation intégrale et le bien de toute la société. C’est l’homme en effet qui est l’auteur, le centre et le but de toute vie économico-sociale » Concile Vatican II l’Église dans le monde de ce temps, n°63, §1

  • 30 novembre 2007: Benoît XVI signant son encyclique Spe Salvi, Rome, Vatican

    Encyclique Caritas in Veritate

    Caritas in Veritate, 3ème encyclique du pape Benoît XVI, a été signée le 29 juin 2009, en la fête de Saint Pierre et Saint Paul. Publiée le 7 juillet, elle reprend les sujets sociaux de Populorum Progressio (écrite par Paul VI en 1967). Elle présente certains aspects du développement durable dans le respect de la […]