Le déroulement du concile Vatican II

 

messe_béatification_jean-paulII
Le concile Vatican II, présidé par le pape Jean XXIII puis par Paul VI, s'est ouvert le 11 octobre 1962 à Rome (Italie) pour s'achever le 8 décembre 1965.Plus de 2000 personnes participèrent à cet événement majeur de la vie de l'Eglise au cours duquel furent publiés seize textes.

En 1958, Jean XXIII, qui vient d'être élu pape, annonce un programme ambitieux : un synode pour repenser l'évangélisation dans le diocèse de Rome, une réforme du droit canon et un concile.

Le concile s'ouvre à Rome 11 octobre 1962. Le pape Jean XXIII donne le ton et l'esprit des travaux dans son discours d'ouverture : « Notre devoir n'est pas seulement de garder ce précieux trésor comme si nous n'avions souci que du passé, mais de nous consacrer, résolument et sans crainte, à l'œuvre que réclame notre époque, poursuivant ainsi le chemin que l'Église parcourt depuis vingt siècles ».
Il meurt le 3 juin 1963, pendant le Concile, peu de temps après avoir publié l'encyclique Pacem in terris.

Paul VI, élu le 21 juin 1963, annonce dès le lendemain son désir de donner une suite aux travaux du Concile et nomme quatre cardinaux modérateurs. Un bureau de presse est créé pour communiquer des informations quotidiennes.

La moyenne générale des évêques participants était de 2200, et 242 d'entre eux sont morts durant le Concile, parmi lesquels 12 cardinaux. Par ailleurs, 460 experts ont pris part aux travaux, dont 235 prêtres séculiers, 45 jésuites, 42 dominicains, 15 franciscains et 123 membres d'autres ordres ou congrégations religieuses. En outre, pour la première fois dans l'histoire de l'Eglise, 52 auditeurs laïcs, hommes et femmes, ont été admis aux travaux, ainsi que 104 observateurs, délégués ou invités provenant d'Eglises non catholiques. Seize documents concilaires furent publiés parmi lesquels quatres constitutions.
Le 4 décembre 1965 : Paul VI participe à une célébration avec des non-catholiques, en la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs.
Le 7 décembre, les sentences d'excommunication mutuelles de 1054, entre les Églises orthodoxe et romaine, sont levées, signe d'une volonté nouvelle d'oeuvrer pour l'Unité des chrétiens.  Le Concile s'achève par une messe et un message au monde, le 8 décembre 1965.
 

Voir aussi...

A noter sur vos agendas

Actualités

Dossiers

Articles et documents

Rubrique du site à consulter

A voir

Auteurs

Lexique
Absoute - Acolytat - Alléluia - Alliance - Amen - Amict - Apologétique - Assemblée - Aube - CECEF - Célébration - Chape - Charité - Chasuble - Christ Roi - Christologie - Collecte - Communion spirituelle - Confiance - Confiance en l’homme - Conopée - Conseil oecuménique des Églises (COE) - Coptes - Crainte de Dieu - Credo - Croire - Dépôt de la foi - Diaconie - Dialogue interreligieux - Doctrine - Dogme - Encens - Encensoir - Espérance - Etole - Euchologe - Evangéliaire - Exultet - Férie - Fidèle - Foi - Grégorien - Hosanna - Hymne - Imposition des mains - Invitatoire - Jugement dernier - Kérygme - Koinonia - Laetare - Leçon - Lectionnaire - Liturgie - Lucernaire - Maronite - Miséricorde - Mitre - Myrrhe - Nicée-Constantinople - None - Oblation - Oecuménique - Oecuménisme - Protestant - Protestantisme - Quasimodo - Résurrection - Résurrection de la chair - Sanctification - Sexte - Syncrétisme - Théodicée - Thuriféraire - Tierce - Vérité


Vendredi 18 Avril 2014

Dossier spécial de KTOTV.com : Vatican II, 50 ans après : Joie et espérance

logo classique

L'anniversaire de Vatican II avec Radio Vatican

Pour les jeunes

Logo Jeunes cathos blog

Dossier spécial

Vers la canonisation de Jean-Paul II

Les diocèses de France

Dossier spécial

Bouton Assemblée plénière avril 2013

Dossier spécial

Dossier Anniversaire de Vatican II

Chaque semaine

Les 1000 signes du Porte-parole