Diocèse - 16 novembre 2010

Les diocèses de France veulent partager la joie de croire

 
par Chantal Joly

nevers_espérance
Qu'il s'agisse d'un projet pastoral pour l'année à venir, d'orientations diocésaines post-synodales ou au long cours, un rapide survol des thèmes et des mots choisis illustre ce constat : l'Eglise catholique en France aborde avec audace les défis qui l'attendent.

En septembre 2010, Mgr Francis Deniau, évêque du diocèse de Nevers lançait l'Année « En Nièvre, nos raisons d'espérer » : « Partager nos espérances, échanger sur ce qui nous fait marcher : ce sera stimulant pour tous ; et c'est aussi un service que les chrétiens peuvent rendre à ceux avec lesquels nous vivons ici. Bonne année de l'espérance ! »

Ces quelques lignes pourraient s'appliquer à la majorité des diocèses de France, tant la formulation des projets pastoraux ou des orientations diocésaines portent le sceau de l'audace. Ainsi du diocèse de Saint-Dié qui a ouvert le 31 mai 2009 des « Chemins d'avenir » avec trois axes, 50 propositions d'action et un Comité de suivi. Quant au diocèse de Périgueux et Sarlat, il se donne pour objectif « Osons la sainteté ! ». Dans sa Lettre pastorale à tous les catholiques du Périgord, Mgr Michel Mouïsse explique : « Prendre le temps de découvrir notre vocation commune à la sainteté, ce n'est pas (...) choisir de nous replier frileusement sur nous-mêmes face à un monde qui semble si souvent nous donner l'impression de vivre sans Dieu. Cet appel à la sainteté trouve sa source dans le baptême mais il ne peut se déployer et porter du fruit qu'à la mesure d'une conscience sans cesse renouvelée de notre mission dans et pour la vie du monde... »
 

Des communautés vivantes et missionnaires

Mission. Voilà un mot fédérateur ! C'est ainsi que le diocèse d'Ajaccio, à travers son projet pastoral diocésain, a l'ambition de « Faire naître des communautés ecclésiales missionnaires » à l'horizon 2020. « Comme Saint Paul, nous sommes pressés de porter l'Evangile au monde », commente Mgr Jean-Luc Brunin, dans sa Lettre aux Corses de mai 2010.

Dans le diocèse de Belfort-Montbéliard où des orientations pour la catéchèse ont été promulguées en janvier 2009, la formulation de la Lettre pastorale de septembre 2010 de Mgr Claude Schockert est voisine : « Des communautés vivantes et missionnaires ». La vague qui porte le diocèse de Quimper et Léon s'intitule, elle, « Mission 2012 ». « Le monde attend que nous vivions, à la suite du Christ, de ses apôtres, de la Samaritaine, de tous les disciples de tous les temps, en témoins de l'amour », déclarait dans son homélie de lancement de la démarche, Mgr Jean-Marie Le Vert, le 25 septembre 2010. A Sens et Auxerre, le 24 avril 2010, un projet missionnaire et catéchétique a été élaboré : « Annoncer le Christ dans l'Yonne ». Bordeaux continue dans l'élan de la lettre pastorale du 29 septembre 2009 qui traçait pour quatre ans un parcours missionnaire diocésain : « Partager la joie de croire et de vivre dans le Christ ».
 

Une Eglise au cœur jeune

Sans évoquer nommément la mission, les objectifs de quantité d'autres diocèses se situent dans cette perspective. A Séez, le projet catéchétique promulgué le 11 mars 2010 pour les cinq ans à venir se nomme « Disciples et témoins pour l'annonce de l'Evangile ». A Digne, les orientations diocésaines tracées pour cinq ans ont été présentées par Mgr François-Xavier Loizeau sous l'intitulé « Evangéliser dans l'Amour ». Pour le diocèse de Belley-Ars le mot phare est : « Evangélisation 2010-2011 ».

De nombreux autres diocèses enracinent cette dynamique missionnaire dans la lecture de la Bible. C'est le cas d'Agen où Mgr Hubert Herbreteau propose dans sa Lettre pastorale de septembre 2010 de « Boire à la source des Ecritures ».

Citons encore quelques diocèses qui se sont donnés des axes de travail plus spécifiques. Par exemple celui de Grenoble-Vienne où, au cours du pèlerinage diocésain à La Salette en septembre dernier, Mgr Guy de Kérimel a proposé plusieurs enseignements sur le thème d'année « Face aux précarités, l'Evangile nous presse ». C'est également l'exemple de Lille qui se fixe trois ans d'initiatives d'ici 2013 et le centenaire du diocèse avec l'étape de 2010-2011 « Chrétiens dans la société ». Quant à Cayenne et Rennes, tous les deux ont choisi les jeunes comme axe d'engagement : « Vocations et place des jeunes dans l'Eglise » à Cayenne pour la deuxième session du synode (6-9 mars 2011), une année « Mission Jeunes » pour Rennes, où Mgr Pierre d'Ornellas a écrit dans le journal diocésain de septembre 2010 : « Comme il est bon que notre Eglise ait un cœur jeune ! »
<< L'actualité précédente L'actualité suivante >>

Voir aussi...

Actualités

Dossiers

Articles et documents

A voir

Auteurs