Béatification, canonisation - 21 décembre 2009

Le prêtre polonais Jerzy Popieluszko reconnu martyr par le pape

 

Père Jerzy Popieluszko
Le pape Benoît XVI a autorisé samedi 19 décembre la publication des décrets concernant le martyre du père Jerzy Popieluszko.

Né Alphonse Popieluszko le 14 septembre 1947, le père Jerzy Popieluszko a été baptisé dans l'église du village d'Okopy, près de Suchowola. Il a été élevé dans une famille très catholique, où la prière était quotidienne et la fidélité à l'Evangile.

Entré au séminaire de Varsovie, il effectue son service militaire de 1966 à 1968, où il est assigné à la caserne de Bartosczyce, dans la zone frontalière nord-est du pays. De santé fragile, le père Jerzy Popieluszko a particulièrement souffert des pressions exercées à l'encontre des séminaristes. Sous une Pologne communiste, les séminaristes étaient en effet soumis à des pressions très fortes : la prière, en commun ou personnelle à voix haute était interdite, de même que le port des insignes religieux et la lecture de livres sur les sujets religieux.

Le père Jerzy Popieluszko est ordonné prêtre le 28 mai 1972 par le cardinal Stefan Wyszynski. Il exerce ses fonctions pastorales en tant que vicaire de paroisses à Zabki, à proximité de Varsovie, de 1972 à 1975, puis à Anin de 1975 à 1978, et à Varsovie même, à la paroisse de l'Enfant Jésus. En 1979-1980, il assure la catéchèse des étudiants en médecine à l'église académique Sainte Anne à Varsovie. Il est également nommé membre du Corps consultatif national pour la pastorale du service de santé et, sur le territoire de l'archidiocèse de Varsovie, aumônier diocésain du personnel de santé.

A partir de mai 1980, il exerce son ministère dans la paroisse Saint-Stanislas-Kostka à Varsovie, où il dirige la pastorale spécialisée du personnel de santé. Il organise des rencontres religieuses de formation et de prière pour les étudiants en médecine, pour les infirmières des hôpitaux et pour les médecins.

En août 1980, pendant la grève de Solidarité aux aciéries de Varsovie, le père Jerry Popieluszko devient, à la demande des sidérurgistes et par nomination du primat Wyszynski, aumônier des ouvriers. Il s'engage profondément dans la pastorale des travailleurs et accompagne le syndicat Solidarité pendant l'état de guerre. C'est à partir de janvier 1982 que le dernier dimanche de chaque mois, le père Jerzy Popieluszko célèbre des messes à l'intention de sa patrie. Ces messes regroupent des milliers de fidèles venant de Varsovie et de différentes régions de Pologne, devant des hommes à la recherche de la vérité, de liberté et de justice, assoiffés d'amour et de paix.

C'est le 19 octobre 1984 que le père Jerzy Popieluszko est attaqué alors qu'il revient en voiture de son service pastoral à Bydgoszcz. Torturé, il est ensuite jeté dans la Vistule, près de la ville de Wloclawek.

Les funérailles du père Jerzy Popieluszko furent célébrées le 3 novembre 1984 à Varsovie. Son corps repose sur la terre de sa dernière paroisse, Saint-Stanislas-Kostka à Varsovie.
 
D'après Nous voulons Dieu, de Didier Rance, éd. Aide à l'église en détresse
<< L'actualité précédente L'actualité suivante >>

Voir aussi...

Actualités

Dossiers

Articles et documents

Rubrique du site à consulter

A voir

Auteurs